(Washington) Le président américain Donald Trump a désigné vendredi Mark Esper au poste de secrétaire à la Défense, a annoncé la Maison-Blanche, dans un contexte de tensions exacerbées avec l’Iran.

Publié le 21 juin 2019
Agence France-Presse

La nomination de M. Esper, qui a remplacé mardi Patrick Shanahan en tant que secrétaire par intérim, doit encore être validée par le Sénat.

L’exécutif américain ne compte plus de secrétaire à la Défense titulaire depuis la démission fracassante de Jim Mattis en décembre 2018, sur fond de profonds désaccords avec Donald Trump.

Une situation qui affaiblit le Pentagone alors que les États-Unis mènent deux guerres, en Syrie et en Afghanistan, et que le président américain a affirmé vendredi avoir annulé à la dernière minute des frappes contre l’Iran la veille.

Le processus de confirmation des fonctions élevées du gouvernement est long et complexe aux États-Unis.  

La police fédérale (FBI) mène notamment des enquêtes de personnalité sur tous les candidats, dont les conclusions sont transmises au Sénat.

Ce processus a achoppé dans le cas de Patrick Shanahan, choisi en décembre pour succéder d’abord par intérim à M. Mattis, sur des accusations mutuelles de violences conjugales entre lui et son ex-épouse au début des années 2010.

M. Shanahan a confirmé avoir renoncé au poste de secrétaire à la Défense – il avait été désigné le 9 mai pour être titulaire –, pour éviter à ses enfants de « revivre un chapitre traumatisant ».  

Donald Trump a décidé de le remplacer à titre intérimaire mardi par Mark Esper, qui était jusqu’ici secrétaire adjoint chargé de l’armée de terre.

Ancien militaire, M. Esper, 55 ans, a combattu en Irak lors de la guerre du Golfe en 1991, avant de se reconvertir dans l’industrie de la défense.