Le président américain Donald Trump, coutumier des changements répétés au sein de son équipe rapprochée, a annoncé de nouveaux départs à venir, tout en réaffirmant que la Maison-Blanche fonctionnait comme « une machine bien huilée ».

Mis à jour le 18 nov. 2018
AGENCE FRANCE-PRESSE

« J'ai trois, quatre ou cinq postes en tête », a déclaré M. Trump dans un entretien à Fox News diffusé dimanche. « Peut-être que ce ne sera finalement que deux ».

Appelé à s'exprimer sur le sort du secrétaire général de la Maison-Blanche, John Kelly, le président américain a soufflé le chaud et le froid.

« Il y a des choses que j'aime beaucoup dans ce qu'il fait et il y a des choses que je n'aime pas », a-t-il expliqué. « À un moment donné, il voudra bouger », a-t-il ajouté, refusant de se prononcer sur un calendrier.

La secrétaire à la Sécurité intérieure Kirstjen Nielsen - une proche de M. Kelly, donnée partante depuis plusieurs semaines - vit-elle ses derniers jours au sein de l'administration Trump ? Le président américain a laissé entendre que ce pourrait bien être le cas.

« Je l'aime beaucoup, je la respecte beaucoup », a-t-il déclaré, avant cependant de lui reprocher ce qu'il estime être un manque de fermeté sur l'immigration : « J'aimerais qu'elle soit beaucoup plus dure sur la frontière [avec le Mexique], beaucoup plus dure ».

« Je n'étais pas candidat »

« J'ai gagné le Sénat et c'est historique », a lancé M. Trump, interrogé sur Fox News sur les résultats des élections législatives de mi-mandat du 6 novembre.

Quid de la large défaite des républicains à la Chambre des représentants, dont les démocrates ont repris le contrôle en ravissant entre 35 et 40 sièges ?

« Je n'étais pas candidat. Mon nom n'était pas sur les bulletins de vote », a répondu le président américain, qui avait pourtant affirmé, sur les estrades de campagne, que les élections de mi-mandat étaient aussi « un référendum » sur sa personne.

« Beaucoup de gens n'aiment pas le Congrès, mais m'aiment beaucoup », a-t-il poursuivi, assurant qu'il entendait régulièrement la phrase : « Je ne voterai pas, sauf si vous êtes candidat ».

Interrogé sur la note qu'il se donnerait s'il devait juger son travail en tant que président, M. Trump a opté pour la plus élevée qui soit.

« Écoutez, je n'aime pas faire cela, mais je vais le faire quand même : je me donnerais à moi-même un A ».