Source ID:830c7947571735979305ed9fe6242d49; App Source:StoryBuilder

Trump annule une visite commémorative dans un cimetière

Le président Donald Trump aurait manqué une occasion... (Photo LUDOVIC MARIN, AFP)

Agrandir

Le président Donald Trump aurait manqué une occasion de rendre hommage aux militaires américains morts au combat.

Photo LUDOVIC MARIN, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
JILL COLVIN
Associated Press
Paris

Le président Donald Trump a annulé samedi une visite prévue dans un cimetière où reposent des Américains tués lors de la Première Guerre mondiale, la Maison-Blanche citant le mauvais temps, qui aurait immobilisé son hélicoptère.

M. Trump devait déposer une couronne et observer un moment de silence au cimetière américain et mémorial de l'Aisne-Marne, situé à proximité du bois de Belleau et à une centaine de kilomètres au nord-est de Paris.

Après avoir rencontré son homologue français, Emmanuel Macron, à l'occasion d'un déjeuner, M. Trump est demeuré pendant la majeure partie de la journée dans la résidence de l'ambassadeur des États-Unis.

Le président américain s'est fait remplacer par son chef de cabinet à la Maison-Blanche, John Kelly, et le chef d'état-major interarmes, Joe Dunford.

La bataille du bois de Belleau a été l'un des principaux faits d'armes de la jeune armée américaine au cours de la Première Guerre mondiale.

Ce sont les services secrets qui déterminent si l'hélicoptère du président, Marine One, peut voler en toute sécurité. La région parisienne était couverte de nuages. Une bruine est tombée pendant toute la journée de samedi.

M. Trump doit figurer dimanche parmi les dizaines de chefs de gouvernement qui se rassembleront à l'ombre de l'Arc de Triomphe à l'occasion d'une cérémonie marquant le 100e anniversaire de l'Armistice. Il doit aussi prononcer un discours au cimetière américain de Suresnes, dans la banlieue parisienne.

L'annulation de la visite a valu au président Trump de nombreuses critiques selon lesquelles celui-ci aurait dû trouver un moyen pour se rendre en Aisne-Marne, peu importe les conditions météorologiques.

Selon Ben Rhodes, qui fut conseiller adjoint à la sécurité nationale pour le président Barack Obama, Donald Trump a manqué une occasion de rendre hommage aux militaires américains morts au combat. Il a ajouté que la Maison-Blanche aurait dû disposer d'une option de secours.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer