Le président Trump a de nouveau condamné mercredi soir l'envoi de colis explosifs à plusieurs de ses détracteurs, dont la chaîne CNN, tout en appelant les médias à «cesser les hostilités».

Mis à jour le 25 oct. 2018
AGENCE FRANCE-PRESSE

«Le gouvernement fédéral mène une enquête agressive et nous allons trouver les responsables et les présenter à la justice. Très rapidement j'espère», a déclaré le président lors d'un rallye de campagne dans le Wisconsin.

«Tout acte ou menace de violence politique est une attaque contre notre démocratie elle-même», a-t-il ajouté, en disant souhaiter que toutes les parties se parlent «dans la paix et l'harmonie».

Mais il a aussi affirmé que les médias se devaient d'utiliser «un ton courtois et de cesser les hostilités sans fin et les histoires et attaques négatives constantes et souvent fausses».

«Ils doivent arrêter», a-t-il insisté. «Nous sommes à 13 jours d'élections très, très importantes», a-t-il encore dit en référence aux législatives de mi-mandat du 6 novembre.