Le président Donald Trump a exhorté vendredi son procureur général, Jeff Sessions, d'enquêter sur la tribune anonyme publiée par le New York Times, un texte explosif d'un haut responsable de son administration dénonçant « l'amoralité du président ».cet été

Publié le 7 sept. 2018
AGENCE FRANCE-PRESSE

« Jeff [Sessions] devrait enquêter » pour découvrir « l'auteur de cette tribune, parce que je crois vraiment que c'est une question de sécurité nationale », a précisé le républicain en entrevue à bord de l'avion présidentiel Air Force One.

Mercredi, le célèbre quotidien new-yorkais a choisi de publier dans ses pages opinion une tribune intitulée : « Je fais partie de la résistance au sein de l'administration Trump », publication dans laquelle un membre de l'administration a raconté, sous couvert d'anonymat, comment lui et d'autres s'efforçaient de lutter de l'intérieur contre les « pires penchants » d'un président au leadership « mesquin », « impétueux » et « inefficace ».

Depuis, le 45e président des États-Unis ne décolère pas. Il a appelé le New York Times, qu'il épingle souvent du qualificatif de « Fake News » (fausses nouvelles), pour lui demander de révéler le nom du « lâche ».

Les relations entre Donald Trump et son procureur général sont tendues, le président s'en prenant ouvertement et régulièrement à Jeff Sessions, à qui il reproche notamment de s'être récusé dans l'enquête russe sur les soupçons de collusion entre son équipe de campagne et Moscou.