L'État de New York a lancé un appel à témoins aux victimes d'abus sexuels par le clergé et convoqué les responsables de ses diocèses, rejoignant d'autres États américains décidés à faire la lumière sur ces abus après un rapport accablant sur l'Église de Pennsylvanie.

Mis à jour le 6 sept. 2018
AGENCE FRANCE-PRESSE

La procureure fédérale de l'État de New York, Barbara Underwood, a annoncé jeudi l'instauration d'un numéro vert et d'une page internet pour recueillir les témoignages de victimes potentielles, dans un communiqué.

Ses services ont aussi «convoqué ou sont en train de convoquer» les responsables des huit diocèses de l'État de New York --qui revendiquent une population totale de 7 millions de catholiques-- pour savoir s'il y a eu des tentatives pour dissimuler les abus, a confirmé Dennis Poust, porte-parole de l'organisation qui représente les diocèses de New York, la New York State Catholic Conference.

«Le rapport de Pennsylvanie a révélé des actes particulièrement troublants et dépravés du clergé catholique, aidés par une culture du secret et de dissimulation dans les diocèses», a indiqué Mme Underwood, citée dans le communiqué.

«Les victimes de New York méritent aussi d'être entendues et nous allons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour qu'elles obtiennent la justice qu'elles méritent», a-t-elle ajouté.

Elle a cependant reconnu que le champ d'action de la justice était limité par les délais de prescription: les victimes ayant été agressées sexuellement pendant leur enfance doivent, en l'état actuel de la loi, avoir porté plainte avant leurs 23 ans pour avoir une chance d'obtenir réparation devant les tribunaux, au civil comme au pénal.

Mme Underwood a aussi appelé à l'aide les procureurs locaux, rappelant qu'eux seuls avaient le pouvoir de convoquer des «grands jurys» pour enquêter sur des plaintes et obliger des témoins à parler.

La publication mi-août d'un volumineux rapport sur des abus commis en Pennsylvanie par plus de 300 prêtres sur plus de 1000 enfants pendant des décennies, et la démission en juillet du cardinal Theodore McCarrick accusé d'abus sexuels, a secoué l'Église catholique américaine.

D'autres États ont depuis demandé des comptes à leurs diocèses, comme le Nouveau-Mexique ou le Nebraska, et plusieurs autres ont exprimé leur intention de se pencher sur la question.

PHOTO Hans Pennink, ARCHIVES AP

La procureure fédérale Barbara Underwood