La police n'a toujours pas réussi à déterminer le motif du tireur de Las Vegas, Stephen Paddock, qui a fait 58 victimes lors d'un concert de country en octobre 2017, la fusillade la plus meurtrière de l'histoire récente des États-Unis, ont indiqué vendredi les autorités.

Mis à jour le 3 août 2018
AGENCE FRANCE-PRESSE

Le shérif de Las Vegas, Joe Lombardo, a indiqué que Stephen Paddock, un ancien comptable de 64 ans, a agi seul, même si ses motivations restent inconnues.

« La question à laquelle nous n'avons pas su répondre est "pourquoi" Stephen Paddock a fait ce geste », le 1er octobre 2017, a-t-il précisé lors d'une conférence de presse.

Le groupe djihadiste État islamique avait rapidement revendiqué cette fusillade, affirmant que Paddock était l'un de ses « soldats ».

« Il n'y avait qu'un seul tireur, et pas de complot », a précisé Joe Lombardo.

Paddock, qui s'est suicidé dans les minutes ayant suivi le carnage, avait transporté un véritable arsenal dans sa chambre d'hôtel au 32étage du Mandalay Bay, d'où il a tiré sur une foule de 22 000 personnes venues assister à un concert de musique country.