Un élève taïwanais en échange aux États-Unis a été inculpé mercredi pour avoir menacé d'une fusillade son établissement, situé en Pennsylvanie, après avoir acquis un pistolet et plus de 1600 cartouches.

Publié le 6 juin 2018
AGENCE FRANCE-PRESSE

An-Tso «Edward» Sun, 18 ans, a été arrêté en mars. Un autre élève avait affirmé à des responsables que l'adolescent planifiait d'attaquer son établissement situé à Upper Darby, une banlieue de Philadelphie, le 1er mai.

«Ne viens pas à l'école le 1er mai... Je vais venir avec une arme et tirer partout dans l'école. Je rigole», a dit l'élève taïwanais à son camarade, selon l'acte d'accusation.

Une fois alertée par la police, la famille accueillant l'adolescent a trouvé un pistolet semi-automatique et une énorme quantité de cartouches. La police a plus tard découvert un «costume pare-balles» composé d'un haut, d'une veste et d'un pantalon, ainsi qu'une arbalète.

«Quand quelqu'un profère une menace présumée de ce type, la police doit prendre cela au sérieux et enquêter sur toutes les pistes», a dit le procurer William McSwain.

Un chef d'inculpation a été retenu contre An-Tso Sun par une cour fédérale, pour possession de munitions alors qu'il se trouvait aux États-Unis avec un visa pour non-immigrants.

Ce chef prévoit jusqu'à 10 ans de prison et une amende de 250 000 dollars.

Les États-Unis enregistrent en moyenne une fusillade en milieu scolaire par semaine.

Deux récentes ont particulièrement choqué le pays. Le 14 février, un jeune homme de 19 ans a tué 17 personnes dans une école secondaire de Parkland, en Floride. Un élève de 17 ans, muni des armes de son père, a lui tué le 18 mai 10 personnes dans son école à Santa Fe, au Texas.