Alors que la vaste majorité des sondeurs et analystes prédisaient une victoire convaincante d'Hillary Clinton à la présidentielle du 8 novembre, Allan Lichtman voyait Donald Trump accéder à la Maison-Blanche. Aujourd'hui, celui que l'on surnomme le « professeur prédiction » - pour avoir réussi l'exploit de deviner avec succès l'issue de toutes les élections présidentielles américaines depuis 1984 - voit dans sa « boule de cristal » la destitution du 45e président des États-Unis.

Mis à jour le 16 nov. 2016
Gregory Gacougnolle LA PRESSE

L'historien de 69 ans, professeur à l'American University de Washington, est célèbre pour avoir mis au point en 1981 - en compagnie du mathématicien russe Vladimir Keilis-Borok - une formule de pronostic s'articulant autour de 13 éléments, baptisée les « 13 clés de la Maison-Blanche ». C'est grâce à cette formule qu'il a anticipé la victoire de Trump, comme celle de ses prédecesseurs. 

Mais depuis que le milliardaire est devenu le président désigné, M. Lichtman s'est mis à faire une nouvelle prédiction : Donald Trump sera destitué. Alors que le républicain populiste n'a pas encore emménagé à la Maison-Blanche (il doit prendre officiellement le pouvoir le 20 janvier prochain), le professeur soutient en entrevue avec plusieurs médias qu'il y a « d'excellentes chances de voir Donald Trump faire face à un impeachment », comme il l'a affirmé mardi sur les ondes de CNN.

Si son système mathématique binaire basé sur 13 déclarations jugées vraies ou fausses lui a servi pour affirmer que Trump deviendrait président alors que cela paraissait plus qu'improbable, c'est son intuition qui le conduit à dire que Donald Trump ne terminera pas son mandat présidentiel, comme il l'a confié à la journaliste de CNN Erin Burnett.

« Premièrement, tout au long de sa vie, il a abusé de la loi », a dit Lichtman. « Il a mis sur pied une fondation illégale dans l'État de New York. Il a fait une contribution électorale illégale à travers cette fondation. Il a utilisé cette fondation pour s'acquitter de dettes personnelles », a poursuivi M. Lichtman avant d'être repris par la journaliste qui lui a rappelé que ces allégations n'avaient toujours pas été prouvées devant la loi. Mme Burnett, semblant sceptique face à la nouvelle prédiction de « l'oracle », lui a demandé s'il ne serait pas compliqué de destituer le président Trump, alors que les républicains contrôlent le Congrès (la Chambre des représentants et le Sénat).

« Les républicains sont nerveux au sujet de Donald Trump », a avancé Lichtman. « C'est un franc-tireur, personne ne sait ce qu'il pense réellement ni où il se situe. Il est incontrôlable. Les républicains préféreraient de loin avoir Mike Pence (le vice-président désigné qui prendrait la place du président en cas de destitution de Trump, NDLR) », a répondu le professeur Lichtman. 

Allan Lichtman n'est pas le seul à prévoir que Donald Trump sera éjecté de la Maison-Blanche, le documentariste Michael Moore, célébré pour ses Fahrenheit 9/11 (2004) et Bowling for Columbine (2002) et qui a sorti un documentaire surprise en pleine campagne Michael Moore in Trumpland, avait déclaré le 11 novembre sur les ondes de MSNBC que le futur président allait « enfreindre la loi ». « C'est pour ça que nous n'aurons pas à souffrir durant quatre ans de Donald Trump, parce qu'il n'a aucune idéologie sauf l'idéologie de Donald Trump. Et quand vous avez un narcissique comme ça, il va, peut-être malgré lui, enfreindre la loi. Il violera des lois, car il se soucie seulement de ce qui est bon pour lui. »

-Avec CNN, MSNBC et le Huffington Post