Le parlement du Dakota du Sud, État du Midwest américain, a voté une loi obligeant les élèves à utiliser les toilettes réservées à leur sexe de naissance, une mesure visant les personnes transgenres, mais qui n'a pas encore été promulguée par le gouverneur.

Publié le 17 févr. 2016
AGENCE FRANCE-PRESSE

Le vote mardi des élus du Dakota du Sud illustre la frustration des conservateurs américains après une succession de victoires législatives pour les personnes LGBT (lesbiennes, gais, bisexuelles et transsexuelles) qui a culminé en juin avec la légalisation du mariage gai par la Cour suprême.

« Plus d'une douzaine d'États ont envisagé d'adopter des lois anti-LGBT durant la session parlementaire actuelle - mais aucun n'est allé aussi loin que le Dakota du Sud », a assuré dans un communiqué le Centre de défense pour l'égalité des personnes transgenres (NCTE).

Cette loi prévoit que l'accès aux toilettes et vestiaires dans les écoles publiques de l'État soit réservé aux élèves « ayant le même sexe biologique ».

La mesure, qui permet implicitement de cibler les personnes transgenres, s'appliquerait également en dehors des établissements scolaires lors d'événements comme des tournois sportifs lors desquels les élèves « peuvent être amenés à se changer en présence d'autres étudiants ».

« Si le gouverneur signe cette loi, le Dakota du Sud deviendra le premier État américain à avoir une loi qui interdit aux élèves transgenres d'utiliser les toilettes appropriées », a fait valoir le NCTE.

Le but de cette législation est de contourner un texte fédéral qui interdit les discriminations dans les établissements scolaires et exige qu'ils adaptent « raisonnablement » leurs locaux aux élèves transgenres, en leur permettant par exemple d'avoir accès à des vestiaires individuels ou d'ordinaire réservés au personnel.

Selon cette loi, les frais de justice d'écoles qui seraient poursuivies pour l'avoir respectée seront pris en charge par l'État du Dakota du Sud.

Elle doit encore être signée par le gouverneur républicain Dennis Daugaard pour entrer en vigueur.