Donald Trump, en tête des sondages de la primaire républicaine à l'élection présidentielle américaine, a affirmé dimanche porter «parfois» une arme sur lui et suggéré que les Américains fassent de même en cas de fusillade.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Je me sens beaucoup mieux quand je suis armé», a-t-il expliqué, interrogé sur la chaîne de télévision CBS.

«Si tout le monde dans cette salle» de cours de l'université de l'Oregon (nord-ouest), où un homme de 26 ans a tué le 1er octobre neuf personnes avant de se suicider, «avait eu une arme, on aurait eu un meilleur résultat», a-t-il ajouté.

Dans une allusion au drame de Newtown (Connecticut, nord-est), où un jeune homme avait tué 20 enfants dans une école élémentaire en décembre 2012, le candidat républicain a estimé que si les enseignants avaient été armés «cela aurait été beaucoup mieux quand ce fou est entré dans la classe en commençant à tirer sur les gens».

Les tueries endeuillent régulièrement les États-Unis, mais le Congrès est réticent à  restreindre l'accès aux armes.

Depuis le début de l'année, il y a eu 296 fusillades de masse aux États-Unis, selon le site Shootingtracker, qui recense tous les incidents de ce type impliquant au moins quatre victimes, qu'elles soient tuées ou blessées.