Plus de 20 complots terroristes ont été déjoués à New York depuis le 11-Septembre et la probabilité d'attentats est actuellement plus grande qu'elle ne l'a été depuis des années, a déclaré mardi le chef de la police Bill Bratton.

Publié le 8 sept. 2015
AGENCE FRANCE-PRESSE

«À bien des égards, nous faisons face à une plus grande probabilité d'attentats que ce que nous avons vu depuis des années», a déclaré M. Bratton devant la commission de la Sécurité intérieure de la Chambre des représentants.

Alors que New York doit vendredi marquer le 14e anniversaire des attentats du 11 septembre 2001, la commission a tenu mardi son audience au musée du 11-Septembre, construit sur le site des attentats du World Trade Center, qui avaient fait 2753 morts à Manhattan.

«Nous sommes confrontés désormais à des risques multiples» en matière de terrorisme, a ajouté M. Bratton, en évoquant «les loups connus, et les loups solitaires». Il a notamment mentionné le groupe État islamique (EI), «nouvel acteur virulent» qui s'est selon lui écarté du modèle d'Al-Qaïda pour favoriser le modèle du «loup solitaire», et utilise massivement à cette fin les réseaux sociaux.