Échange de prisonniers talibans: la Chambre condamne Obama

Pour certains élus conservateurs, le prix payé pour... (Archives AP)

Agrandir

Pour certains élus conservateurs, le prix payé pour Bowe Bergdahl, que certains accusent d'avoir déserté, était trop élevé.

Archives AP

Agence France-Presse
Washington

La Chambre des représentants des États-Unis a adopté mardi une résolution condamnant l'administration du président Barack Obama pour avoir échangé en mai le sergent américain Bowe Bergdahl contre cinq prisonniers talibans de Guantanamo, sans en avoir préalablement informé le Congrès.

La résolution, sans conséquence autre que symbolique, avait été déposée par les républicains et a reçu l'appui d'une partie des démocrates (22 sur 199), pour un total de 249 oui et 163 non.

Selon la loi américaine, l'administration Obama aurait dû notifier le Congrès de son projet d'échange de prisonniers 30 jours avant. Or les élus n'ont commencé à être informés que le jour-même du transfèrement, le 31 mai, enfreignant ainsi clairement la loi selon un rapport de l'équivalent de la Cour des comptes, le Government Accountability Office (GAO).

Le sergent Bergdahl avait été porté disparu en Afghanistan en 2009. Après cinq ans de captivité, Washington craignant que sa santé ne soit déclinante, il a été échangé contre cinq cadres talibans détenus sur la base militaire américaine de Guantanamo et transférés au Qatar.

L'échange avait provoqué une vive controverse politique. Pour certains élus conservateurs, le prix payé pour Bowe Bergdahl, que certains accusent d'avoir déserté, était trop élevé. Surtout, des élus estimaient que la négociation avec des «terroristes» représentait un dangereux précédent.

«En négociant avec des terroristes, l'administration Obama a encouragé nos ennemis», a déclaré mardi John Boehner, président de la Chambre. «En libérant cinq cadres talibans, l'administration Obama a nui à la sécurité des États-Unis. Et en ignorant la loi qui impose à la Maison-Blanche de notifier le Congrès au moins 30 jours avant ce genre de transfèrement, l'administration Obama a affaibli nos institutions démocratiques».




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer