Une cour d'appel fédérale a rejeté une requête du gouvernement de l'Utah visant à suspendre les mariages homosexuels dans cet État à prédominance mormone.

Publié le 24 déc. 2013
ASSOCIATED PRESS

L'Utah demandait cette suspension pendant les procédures d'appel, à la suite d'une décision d'un juge d'y renverser l'interdiction de telles unions.

La décision de la cour d'appel du 10e circuit des États-Unis, rendue tard mardi, signifie que les greffiers de comtés peuvent continuer de délivrer des permis de mariage aux homosexuels et lesbiennes. Depuis vendredi, près de 700 couples homosexuels ont obtenu de tels permis.

La décision du juge d'annuler une loi votée par les électeurs en 2004 a généré une bonne part d'attention, compte tenu de l'opposition de longue date aux mariages homosexuels dans l'Utah, et du statut de cet État à titre de point névralgique de l'Église mormone.

La Cour suprême des États-Unis est le dernier recours de l'État pour suspendre de telles unions.