Source ID:; App Source:

Nouveau voyage marathon de John Kerry au Proche-Orient et en Asie

Le secrétaire d'État américain John Kerry... (PHOTO BRENDAN SMIALOWSKI, AFP)

Agrandir

Le secrétaire d'État américain John Kerry

PHOTO BRENDAN SMIALOWSKI, AFP

Agence France-Presse
Washington

Le secrétaire d'État américain John Kerry repart vendredi pour une nouvelle tournée marathon au Proche-Orient, dans le Golfe, en Inde et en Asie du Sud-Est, pour retenter de démêler les deux grosses crises internationales du moment, le conflit israélo-palestinien et la Syrie.

Le département d'État a confirmé mercredi que son ministre serait d'abord samedi et dimanche à Doha --où les talibans afghans viennent d'ouvrir un bureau de représentation-- et participerait à une nouvelle conférence des «Amis de la Syrie», réunissant l'opposition syrienne et les 11 pays qui lui apportent de l'aide létale ou non létale.

Les États-Unis peinent à organiser une conférence internationale de paix sur la Syrie, tout en envisageant sérieusement de fournir des armes légères à la rébellion.

M. Kerry se rendra ensuite du 23 au 25 juin en Inde, sa première visite ministérielle, pour le quatrième dialogue annuel stratégique bilatéral, notamment sur l'économie, la défense et la sécurité. Ce voyage à New Delhi ne s'accompagne pas, comme cela avait été annoncé par Islamabad, d'une étape au Pakistan voisin.

La porte-parole du département d'État Jennifer Psaki a «absolument» nié que M. Kerry snobe l'allié pakistanais au profit du rival indien. «Le ministre veut s'y rendre. Nous travaillons à programmer» un voyage à Islamabad, a-t-elle assuré.

Le chef de la diplomatie américaine doit ensuite retourner dans le Golfe, en Arabie saoudite et au Koweït, des alliés des États-Unis.

Fin juin, du 27 au 29, M. Kerry est attendu en Israël et en Jordanie, son cinquième voyage au Proche-Orient depuis mars. Cette tournée devait se dérouler il y a 10 jours mais M. Kerry avait dû la repousser, officiellement pour des réunions à la Maison Blanche sur la Syrie.

En fait, des analystes à Washington estiment que la relance par les États-Unis du processus de paix israélo-palestinien est proche de la panne sèche malgré l'opiniâtreté de M. Kerry, dont ils peinent à comprendre la stratégie.

Aucun arrêt n'est programmé en Cisjordanie, mais M. Kerry rencontrera le président palestinien Mahmoud Abbas à Amman, selon Mme Psaki.

Le secrétaire d'État bouclera son voyage de 12 jours par les réunions avec ses homologues des pays de l'Asean (Association des nations du Sud-Est asiatique) qui se réunissent à Brunei du 30 juin au 2 juillet, suivi par le Forum régional de l'Asean élargi aux pays d'Asie du Nord-Est.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer