Le Colorado est officiellement devenu lundi le deuxième État américain, après celui de Washington, à légaliser la consommation de cannabis à des fins récréatives.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Le gouverneur du Colorado, John Hickenlooper, a promulgué le texte qui autorise dans cet État l'usage personnel, la possession et la possibilité de faire pousser chez soi, de façon limitée, de la marijuana pour les adultes âgés de plus de 21 ans.

Les habitants du Colorado avaient le 6 novembre voté en faveur de cet amendement dit 64, à l'occasion de l'un des nombreux référendums organisés dans les Etats américains le même jour que la présidentielle.

«Les électeurs se sont exprimés haut et fort», a-t-il déclaré lundi. «Nous allons commencer immédiatement à travailler avec l'Assemblée générale et les agences (de l'État) pour mettre en oeuvre l'Amendement 64».

Mais il a prévenu: «Il est toutefois toujours illégal au niveau de l'État d'acheter ou de vendre de la marijuana dans quelque quantité que ce soit et d'en consommer en public ou d'une façon qui mette en danger les autres».

Il reste par ailleurs toujours illégal au niveau fédéral de consommer du cannabis à des fins récréatives, ce qui complique la question pour le Colorado et l'État de Washington qui l'autorisent désormais sur leur territoire. L'utilisation de marijuana à des fins médicales est, elle, déjà autorisée dans plusieurs États du pays.

Le texte dépénalisant sous conditions l'usage récréatif du cannabis est entré en vigueur jeudi dans l'État de Washington pour la toute première fois aux Etats-Unis.

L'Oregon voisin avait voté contre cette proposition le 6 novembre dernier par 55% contre 45%.