Le gouvernement fédéral des États-Unis a averti que le problème du gangstérisme était en essor au pays, qui abriterait quelque 1,4 million de criminels répartis dans 33 000 bandes de rue.

LA PRESSE CANADIENNE

Cette évaluation nationale de la menace des gangs, menée pour l'année 2011, conclut que ces organisations, motivées par l'appât du gain, collaborent avec d'autres groupes de trafic de drogues à l'international afin d'accroître leurs profits. Ils multiplient également les domaines d'activités illégales, qui incluent les fraudes hypothécaires et la contrefaçon, de même que le trafic d'armes et de drogues.

Le rapport, qui renvoie à des données des autorités locales, d'États et fédérales, souligne que le nombre d'adhérents aux gangs augmente de façon plus importante dans les régions nord-est et sud-est du pays. Plusieurs communautés font face à des bandes criminelles «culturelles», constituées d'individus provenant d'Afrique, d'Asie et des Caraïbes notamment.