Le milliardaire britannique Richard Branson a inauguré, lundi, la piste d'atterrissage, l'aérogare et un hangar de Spaceport America, le port spatial du Nouveau-Mexique d'où son entreprise Virgin Galactic compte se lancer à la conquête du tourisme spatial commercial.

ASSOCIATED PRESS

Des centaines de personnes ont assisté à la cérémonie, dont la gouverneure de l'État, Susana Martinez. Les invités ont notamment été survolés par WhiteKnightTwo, le vaisseau qui emportera un jour des passagers lors de vols suborbitaux.

L'aérogare de verre et de métal fait face à la piste d'environ trois kilomètres de long. L'édifice accueillera le vaisseau de Virgin Galactic, le centre de contrôle de mission et un secteur de préparations pour les passagers.

Virgin Galactic et les dirigeants du Nouveau-Mexique s'étaient entendus il y a six ans sur la construction du port spatial. M. Branson avait déjà prédit que les premiers vols commerciaux auraient lieu en 2007, mais les premiers tests sont maintenant attendus l'an prochain.

Le service commercial débutera après l'obtention d'un permis de la Federal Aviation Administration des États-Unis. L'agence spatiale américaine, la NASA, a déjà réservé trois vols nolisés scientifiques pour 4,5 millions $ US.

Plus de 400 personnes ont déjà pris un billet, à un coût de 200 000 $ US, pour la chance d'effectuer un vol d'une durée de deux heures et demie qui comprendra cinq minutes d'apesanteur. Les passagers auront entre autres droit à des vues de la Terre jusqu'à maintenant réservées aux astronautes.