Trois personnes devront répondre d'accusations criminelles après la découverte, samedi, de quatre handicapés intellectuels qui étaient apparemment détenus contre leur gré dans un sous-sol de Philadelphie.

Publié le 17 oct. 2011
ASSOCIATED PRESS

Des policiers répondant à un appel ont trouvé les quatre victimes dans une pièce de cinq mètres par cinq mètres, dont le plafond était trop bas pour qu'un adulte puisse s'y tenir debout.

La porte menant à cette pièce était verrouillée avec une chaîne et au moins un des handicapés était enchaîné à un réservoir d'eau chaude. Les quatre victimes se soulageaient dans des seaux et leur seule nourriture était un contenant de jus d'orange, selon la police.

Les policiers croient que les trois suspects détenaient ces handicapés, qui ont l'âge mental d'un enfant de dix ans, contre leur gré pour encaisser leurs chèques d'aide sociale.

Des accusations de complot criminel, de voies de fait grave, d'enlèvement, d'intrusion illicite et autres ont été déposées dimanche contre Gregory Thomas, Eddie Wright et Linda Ann Weston.

Le quotidien Philadelphia Inquirer affirme que cette dernière a déjà purgé une peine de huit ans de prison pour avoir enlevé et laissé mourir de faim un homme de 25 ans qui refusait d'aider financièrement la soeur de Weston, qui était enceinte.

Les quatre victimes ont été hospitalisées. Elles ne souffriraient d'aucun problème de santé particulier, à part leur malnutrition.