La Chambre des représentants américaine a rejeté jeudi soir un projet de loi pour fournir une couverture maladie aux sauveteurs et volontaires du 11 Septembre atteints par des maladies liées au attentats.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Le texte devait rassembler les deux tiers des voix pour être adopté, une procédure qui ne permet pas les amendements et qui a été dénoncée par les républicains. Dans ces conditions, il n'a obtenu que 255 voix contre 159.

Le texte établirait un système de couverture santé pour les secouristes, policiers, pompiers, travailleurs et volontaires qui ont aidé les victimes ou qui ont participé au nettoyage des débris après les attentats du World Trade Center le 11 septembre 2001 à New York.

Environ 70 000 personnes sont enregistrées comme ayant été exposées aux émanations toxiques dues à l'effondrement des deux tours jumelles du World Trade Center.

Le projet de loi contient un programme destiné à mieux traiter les maladies qui ont été contractées à la suite des attentats: difficultés respiratoires, maladies des poumons ou troubles psychologiques.

Par ailleurs, il prévoit de réouvrir le fonds d'indemnisation des victimes du 11 Septembre pour les 20 prochaines années.

Le projet de loi qui devait coûter 7,4 milliards de dollars avait été proposé par des élus de New York.