Le conseil municipal de la ville californienne d'Oakland, dans la baie de San Francisco, a ouvert la voie mardi soir à la légalisation de la culture à grande échelle de la marijuana, a-t-on appris mercredi auprès du greffe de la ville.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«La proposition a été adoptée par le conseil municipal en première lecture par 5 voix contre 2, et une abstention. Elle doit maintenant être examinée en seconde lecture le 27 juillet», a déclaré à l'AFP Crystal Bing, greffière au conseil municipal.

Elle a ajouté qu'après son adoption définitive, la mesure devrait entrer en vigueur le 1er janvier 2011.

En autorisant la production à grande échelle de marijuana -à des fins médicales, la seule production autorisée en Californie- la ville d'Oakland espère bien récolter de confortables recettes fiscales.

«Il est important pour Oakland de participer pleinement à la croissance et au développement des exploitations légales (de marijuana)», a déclaré la conseillère municipale Rebecca Kaplan au quotidien San Francisco Chronicle.

La proposition suscite néanmoins la crainte des petits producteurs, qui voient d'un mauvais oeil l'arrivée de gros cultivateurs, susceptibles de mettre en péril leur activité.

Ce vote intervient alors que les Californiens doivent se prononcer en novembre sur un projet de loi visant à légaliser complètement le cannabis, dont le commerce est autorisé depuis 14 ans à des fins thérapeutiques.

La nouvelle loi permettrait à toute personne de plus de 21 ans de posséder une once (28 grammes) de cannabis et d'en cultiver pour son usage personnel sur une surface maximum de deux mètres carrés. Les municipalités et comtés seraient autorisés à imposer une taxe sur sa consommation.

Si la loi était votée, la Californie deviendrait le premier État des États-Unis à légaliser cette drogue douce.