Source ID:; App Source:

O.J. Simpson désormais criminel sous les verrous

O.J Simpson... (Photo: Bloomberg)

Agrandir

O.J Simpson

Photo: Bloomberg

Agence France-Presse
Las Vegas

O.J. Simpson, condamné vendredi à 15 ans de prison dans une affaire de vol à main armée à Las Vegas (Nevada, ouest), est une ancienne star noire du football américain dont l'acquittement en 1995 pour le meurtre de son ex-femme avait profondément marqué l'Amérique.

O.J. Simpson avait été reconnu coupable il y a deux mois de 12 chefs d'accusation, dont vol à main armée et enlèvement. Le 13 septembre 2007, selon l'accusation, l'ancien sportif avait fait irruption avec cinq hommes de main dans un hôtel-casino de la ville du jeu pour y dérober des souvenirs sportifs à des revendeurs, sous la menace d'armes.

Né à San Francisco (Californie, ouest) le 9 juillet 1947, Orenthal James Simpson a été élevé par une mère seule, abandonnée par son père alors qu'il avait cinq ans.

Souffrant de rachitisme dans son enfance, il se hissera par la suite jusqu'au meilleur niveau de la Ligue nationale de football américain. Il est couronné joueur de l'année en 1973 alors qu'il joue pour l'équipe des Bills de Buffalo (Etat de New York, nord-est).

Cette même année, celui qui sera surnommé «The juice» («le jus»), en raison de ses initiales correspondant à «Orange juice», devient le premier joueur de la Ligue à courir plus de 2.000 yards (environ 1.800 mètres) en une seule saison.

Il bifurque ensuite progressivement vers une carrière de commentateur sportif et apparaît dans plusieurs films hollywoodiens et dans des publicités.

En 1995, son acquittement retentissant pour le meurtre, un an plus tôt, de son ex-femme Nicole Brown et de l'ami de celle-ci, Ron Goldman, le propulse à nouveau sous les feux de l'actualité.

Cet acquittement provoque une vague d'indignation aux Etats-Unis et divise l'opinion entre Noirs et Blancs, trois ans après les sanglantes émeutes raciales de Los Angeles.

Nicole, qui avait divorcé d'avec O.J. en 1992 après l'avoir accusé de violences conjugales, avait subi une attaque sauvage qui l'avait presque décapitée.

Simpson avait ensuite été reconnu responsable de la mort des deux victimes lors d'un procès civil en 1997 et condamné à payer des dommages-intérêts de plus de 33 millions de dollars à leurs familles, ce qu'il n'a jamais fait.

En 2006, il avait provoqué à nouveau des réactions outrées en publiant un livre intitulé «If I did it» (Si je l'avais fait), où il présentait, au conditionnel, une théorie sur la manière dont il aurait pu commettre le double meurtre. L'éditeur avait fini par annuler la sortie de l'ouvrage.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer