Le cardinal britannique de plus haut rang, Mgr Keith O'Brien, a estimé vendredi que les prêtres catholiques devraient pouvoir se marier et avoir des enfants.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Mgr O'Brien, 74 ans, qui participera au conclave chargé d'élire le successeur du pape Benoît XVI, a déclaré à la BBC que la règle de l'Église réclamant le célibat des prêtres n'était «pas d'origine divine» et devrait être revue.

«De nombreux prêtres ont trouvé très difficile de se plier à la règle du célibat pendant l'exercice de leur prêtrise et ont ressenti le besoin d'une compagne, d'une femme avec laquelle ils pourraient se marier et fonder une famille», a dit le cardinal.

«Le célibat du clergé, l'éventuel mariage des prêtres - Jésus n'en a rien dit», a-t-il poursuivi. «Il fut un temps où les prêtres se mariaient, et nous savons bien sûr qu'à présent des prêtres peuvent se marier dans certaines branches de l'Église - dans certaines branches de l'Église catholique».

«Donc ceci n'est manifestement pas d'origine divine et pourrait être mis en question», a souligné le prélat.

Il a indiqué n'avoir pour sa part pas encore décidé qui devrait prendre la succession de Benoît XVI, 85 ans, pour diriger les quelque 1,2 milliard de catholiques à travers le monde, tout en estimant qu'il serait temps de nommer un pape plus jeune, peut-être originaire d'un pays en développement.