En discutant sur Skype, depuis la Russie, Edward Snowden a raconté à un public de partisans du New Hampshire qu'il serait prêt à être extradé aux États-Unis, si le gouvernement fédéral pouvait lui garantir qu'il obtiendrait un procès équitable.

Publié le 21 févr. 2016
ASSOCIATED PRESS

L'ancien employé de l'Agence nationale américaine de la sécurité (NSA) avait transmis à la presse des dizaines de milliers de documents sur les activités de la NSA avant de quitter le pays.

Il fait face à des accusations qui pourraient lui faire purger un maximum de 30 ans de prison.

M. Snowden parlait samedi au Forum de la liberté du New Hampshire. Il a déjà offert différentes possibilités au gouvernement américain de retourner en sol américain et même d'y faire de la prison.

Samedi, il a dit qu'il exigeait une garantie d'un procès équitable où il peut mener une «défense d'intérêt public». Il a également demandé à ce qu'un jury décide de son sort, dans un tel cas.