Un typhon qui se dirigeait dimanche vers le nord-est du Japon était désormais classé en dépression, en raison de son affaiblissement, mais les services météo craignaient toujours des pluies violentes sur la région dévastée par le séisme et le tsunami du 11 mars.

Publié le 29 mai 2011
AGENCE FRANCE-PRESSE

Le typhon, baptisé Songda et rétrogradé en dépression, est attendu au-dessus de Tokyo lundi à 09H00 (00H00 GMT).

Les services météo n'étaient pas encore en mesure de préciser si la tempête allait frapper de plein fouet la centrale nucléaire Fukushima Daiichi (N°1), gravement endommagée lors du tremblement de terre et du tsunami géant du 11 mars, et située à 220 km au nord-est de Tokyo.

«Mais on craint qu'elle provoque de grosses pluies sur la côte pacifique de l'île de Honshu (la principale île du pays), y compris sur la région dévastée par les catastrophes» du 11 mars, a déclaré un responsable de l'Agence japonaise de météorologie, Takeo Tanaka.

La tempête a d'ores et déjà causé des pluies violentes sur la région de Fukushima, soulevant des inquiétudes sur le déversement dans l'océan Pacifique d'eaux de pluie contaminées.

L'opérateur de la centrale nucléaire, Tokyo Electric Power (Tepco), a recouvert le complexe nucléaire de résines synthétiques afin d'éviter que des dépôts radioactifs soient emportés par le vent ou la pluie.

Songda a d'abord touché les îles Okinawa (sud), où il a fait 57 blessés, dont cinq graves, selon la police.