Le fils de Rupert Murdoch, James Murdoch, a été à nouveau convoqué lundi par les parlementaires britanniques qui veulent l'entendre une seconde fois sur l'affaire des écoutes au sein de l'ex-tabloïd News of the World, a annoncé la Commission des médias.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Les parlementaires ont demandé à entendre James Murdoch, patron de News International, la filiale chapeautant les journaux britanniques de l'empire de presse Murdoch, le 10 novembre en fin de matinée, a précisé dans un communiqué la commission qui enquête sur cette affaire.

James Murdoch, 38 ans, avait été entendu une première fois en juillet avec son père par cette même commission, pendant plusieurs heures.

Mais ses membres avaient fait part à la mi-septembre de leur intention de le convoquer à nouveau, après avoir entendu des témoignages de certains de ses anciens subordonnés l'accusant d'avoir eu connaissance de l'étendue des écoutes téléphoniques pratiquées au News of the World, contrairement à ce qu'il avait affirmé.

News of the World est soupçonné d'avoir écouté près de 4000 personnes dont des hommes politiques, des membres de la famille royale britannique et des célébrités pendant les années 2000.

Le scandale a éclaté en 2006, mais a pris une nouvelle dimension en juillet quand des journaux ont révélé que le téléphone d'une collégienne de 13 ans, Milly Dowler, assassinée en 2002, avait aussi été piraté, provoquant l'indignation générale.

L'affaire a déclenché un séisme politico-médiatique, avec la fermeture définitive de News of the World, la démission de proches de Rupert Murdoch, de hauts responsables de la police britannique et d'un collaborateur du premier ministre David Cameron, ainsi que de multiples interpellations.