L'homme d'affaires Donald Trump a remporté samedi la primaire présidentielle républicaine en Caroline du Sud, sa deuxième victoire de l'année sur trois consultations, selon plusieurs médias américains.

Publié le 20 févr. 2016
AGENCE FRANCE-PRESSE

Le candidat arrive en tête de la primaire selon les projections des chaînes Fox News, ABC et NBC, confirmant son statut de favori à l'investiture après sa victoire dans le New Hampshire au début du mois. Le dépouillement commençait à peine samedi soir dans les bureaux de vote.

De 17 candidats républicains au départ, ils n'étaient plus que six samedis. 

Le milliardaire continuait à la veille de la primaire à dominer les sondages, à l'issue d'une semaine haute en couleurs où les invectives ont fusé, l'homme d'affaires s'en prenant même au pape et à Apple.

Une victoire nette consoliderait son statut de favori de l'investiture.

« Nous sommes prêts à prendre un risque avec Trump », expliquait Lynn Derrick, dirigeant régional d'Oracle Corporation. « Il a réussi tout ce qu'il a touché ».

La guerre a fait rage toute la semaine entre Donald Trump et le sénateur du Texas Ted Cruz, un ultra-conservateur chéri de la droite chrétienne. Vainqueur de l'Iowa, ce dernier compte sur une mobilisation des évangéliques, qui représentaient deux tiers des votants en Caroline du Sud il y a quatre ans.

Ted Cruz s'est aussi fâché avec son collègue du Sénat Marco Rubio, qui fait jeu égal avec lui dans certains sondages. Le sénateur de Floride a accusé Ted Cruz de « désinformation » pour des tracts le comparant à Barack Obama, notamment sur l'immigration.

Derrière eux, l'ex-gouverneur de Floride Jeb Bush, le gouverneur de l'Ohio John Kasich et le médecin à la retraite Ben Carson espèrent une surprise ou du moins un résultat honorable pour justifier leur maintien dans la course.