Source ID:; App Source:

Syrie: les forces du régime progressent face à l'EI dans le désert

Des soldats de l'armée syrienne.... (Photo LOUAI BESHARA, archives Agence France-Presse)

Agrandir

Des soldats de l'armée syrienne.

Photo LOUAI BESHARA, archives Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Le groupe État islamique

International

Le groupe État islamique

Consultez notre dossier sur le groupe djihadiste État islamique. »

Agence France-Presse
Beyrouth

Les forces du régime syrien ont progressé face au groupe État islamique (EI) dans une région désertique du centre de la Syrie, après une série d'attaques de l'organisation djihadiste, ont rapporté mercredi une ONG et un média étatique.

Ces dernières semaines, l'EI a multiplié les attaques dans la badiya (désert en arabe), tuant des dizaines de membres des forces du régime et de leurs combattants alliés.

«Les forces du régime ont lancé au cours des derniers jours des contre-attaques contre des positions djihadistes dans la badiya, notamment à l'est de la ville de Palmyre», a déclaré à l'AFP le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane.

Mercredi, elles «se sont emparées du secteur de Hmeimeh» situé entre les provinces de Homs (centre) et de Deir Ezzor (est), près de la frontière avec l'Irak, a-t-il ajouté, en soulignant que ces forces étaient soutenues de «manière limitée» dans leurs opérations par l'aviation de l'allié russe.

La badiya syrienne est un vaste désert qui s'étend du centre du pays à ses frontières orientales avec l'Irak, où l'EI contrôle encore de petites poches.

Une source militaire syrienne citée par l'agence de presse officielle Sana a confirmé l'avancée des troupes du régime de Bachar al-Assad.

«Des unités de l'armée poursuivent leurs opérations contre l'organisation terroriste dans la badiya à l'est de Palmyre», a déclaré cette source, affirmant qu'elles contrôlent désormais une vaste zone désertique allant jusqu'à la frontière avec l'Irak.

Défait par les multiples opérations militaires, l'EI ne contrôle plus que moins de 3 % du territoire du pays en guerre depuis 2011, selon l'OSDH.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer