Source ID:; App Source:

Syrie: nouveau revers de l'EI face à une coalition soutenue par Washington

Un véhicule militaire arborant le drapeau américain en... (Photo Aboud Hamam, archives REUTERS)

Agrandir

Un véhicule militaire arborant le drapeau américain en Syrie.

Photo Aboud Hamam, archives REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Le groupe État islamique

International

Le groupe État islamique

Consultez notre dossier sur le groupe djihadiste État islamique. »

Agence France-Presse
Beyrouth

Une coalition kurdo-arabe soutenue par Washington en Syrie a annoncé dimanche la conquête dans l'est du pays d'une localité tenue par le groupe État islamique (EI), s'approchant ainsi à trois kilomètres de la frontière irakienne.

Plus de 30 djihadistes ont été tués depuis samedi soir dans les combats avec les Forces démocratiques syriennes (FDS), qui ont reconquis la localité de Dachicha, près de la frontière avec l'Irak, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

L'EI conserve encore quelques petites poches de territoire dans l'est syrien, après l'atrophie progressive du califat que le groupe djihadiste ultra-radical avait autoproclamé en 2014 sur des pans entiers de la Syrie et de l'Irak.

«Les Forces démocratiques syriennes ont réussi dimanche à libérer le village de Dachicha des terroristes» de l'EI, ont annoncé les FDS sur leur site Internet.

«Les combattants se trouvent désormais à 3 km de la frontière syro-irakienne», selon la même source.

Dachicha représentait un «fief important de l'EI dans la province de Hassaké» et se trouvait sur un «couloir vital» reliant autrefois les territoires des djihadistes en Syrie et en Irak, selon le directeur de l'OSDH Rami Abdel Rahmane.

Samedi déjà, les FDS, appuyées par la coalition internationale antidjihadistes emmenée par Washington, avaient repris le village voisin de Tal al-Chayer, selon la même source.

Début mai, les FDS avaient annoncé le lancement de la phase «finale» de leur offensive contre l'EI dans l'est du pays.

Dans la province de Deir Ezzor, à la frontière avec l'Irak, l'EI contrôle toujours trois grands villages, qui représentent un important bastion: Hajine, Soussa et Al-Chaafa.

Après des offensives distinctes du régime et de forces kurdes syriennes, les djihadistes contrôlent désormais moins de 3 % du territoire syrien, contre près de 50 % fin 2016, selon l'OSDH.

La guerre en Syrie a début en 2011 après la répression par le régime de Bachar al-Assad de manifestations en faveur de réformes démocratiques. L'EI avait profité du chaos créé par le conflit pour monter en puissance et s'emparer de vastes territoires.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer