Deux policiers égyptiens ont été tués samedi dans un attentat à la bombe sur une route du Sinaï revendiqué par la branche locale du groupe djihadiste État islamique (EI), a indiqué le ministère de l'Intérieur.

Publié le 26 sept. 2015
AGENCE FRANCE-PRESSE

Le ministère a précisé dans un communiqué que 16 policiers avaient été blessés quand la bombe posée au bord de la route a explosé au passage d'un convoi de la police dans le nord de la péninsule du Sinaï, principal théâtre des attaques de combattants djihadistes contre les forces de sécurité égyptiennes.

La branche locale de l'EI a revendiqué l'attentat sur Twitter, précisant que ses militants avaient fait exploser la bombe lorsque la police a essayé d'installer un barrage.

Le nord du Sinaï est le bastion du groupe djihadiste «Province du Sinaï», autrefois appelé Ansar Beït al-Maqdess mais qui s'est rebaptisé pour marquer son allégeance au «califat» autoproclamé par l'EI sur une partie de l'Irak et de la Syrie.

Depuis la destitution par l'armée du président islamiste élu Mohamed Morsi en juillet 2013, des centaines de policiers et de soldats égyptiens ont été tués dans des attaques djihadistes, selon les autorités.

Les djihadistes disent agir en représailles à la répression des autorités qui a visé les partisans de M. Morsi après son éviction. Plus de 1400 personnes, principalement des sympathisants islamistes, ont ainsi été tuées, des dizaines de milliers emprisonnées et des centaines, dont M. Morsi lui-même, condamnées à mort dans des procès de masse expéditifs.