Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a dit vendredi espérer qu'un nouveau sommet entre Donald Trump et Kim Jong puisse se tenir « dans pas trop longtemps » pour faire des « progrès » dans les négociations sur la dénucléarisation de la Corée du Nord.

Mis à jour le 21 sept. 2018
AGENCE FRANCE-PRESSE

« J'espère que j'aurai l'occasion de retourner à Pyongyang dans pas trop longtemps pour poursuivre ces négociations », a aussi déclaré le chef de la diplomatie américaine sur la chaîne MSNBC.

Interrogé sur une autre chaîne, Fox News, il a estimé toutefois qu'il restait « encore un peu de travail » avant un second sommet Trump-Kim « pour faire en sorte que les conditions soient réunies et que les deux dirigeants soient en mesure de faire des progrès substantiels ».

Le numéro un nord-coréen avait demandé une nouvelle rencontre avec le président des États-Unis après la première, historique, du 12 juin à Singapour, dans une récente lettre à Donald Trump. La Maison-Blanche avait alors assuré être « ouverte » à une telle possibilité et avoir déjà commencé le travail de préparation.

À l'issue de son propre dernier sommet avec Kim Jong-un, cette semaine, le président sud-coréen Moon Jae-in a rapporté que l'homme fort de Pyongyang souhaitait un face-à-face avec Donald Trump « à une date rapprochée ».

Les négociations sur la dénucléarisation nord-coréenne étaient dans l'impasse depuis le rendez-vous de Singapour, mais les concessions annoncées cette semaine par Kim Jong-un semblent avoir débloqué la situation et Mike Pompeo s'est dit prêt à reprendre « immédiatement » les discussions, dès la semaine prochaine à New York en marge de l'Assemblée générale annuelle de l'ONU.