Au moins 30 000 personnes ont été tuées en Libye depuis le début de la guerre il y a six mois et 50 000 autres blessées, a annoncé jeudi le ministre de la Santé par intérim Naji Barakat. Il s'agit du premier bilan officiel depuis le soulèvement contre le colonel Moammar Kadhafi.

ASSOCIATED PRESS

Ces chiffres s'appuient sur les bilans des hôpitaux, des responsables locaux et des chefs rebelles, chiffres qui ne seront définitifs que dans les prochaines semaines, a précisé Naji Barakat, qui s'attend à ce qu'ils s'alourdissent. Au moins la moitié des morts seraient des pro-Kadhafi.

Plus de 4000 personnes sont toujours portées disparues, présumées mortes ou prisonnières dans les bastions de Kadhafi, notamment sa ville natale de Syrte. La Libye a une population de plus six millions d'habitants.

Les recherches se poursuivent également pour tenter de trouver des charniers de prisonniers abattus par les forces de l'ancien homme fort de Tripoli.