Les politiques d'accueil de réfugiés syriens comme celle du Canada sont de la «folie», a affirmé la chef du Front national Marine Le Pen, dans une entrevue diffusée hier à l'émission de CBC The Fifth Estate.

Publié le 27 nov. 2015
Louis-Samuel Perron LA PRESSE

La chef du parti d'extrême droite français, aux politiques anti-immigration, a soutenu que le Canada et les autres pays qui accueillaient à bras ouverts les réfugiés syriens courraient un «danger considérable». Elle soutient que des fondamentalistes islamistes munis de «vrais-faux passeport» risquaient de se dissimuler dans le flux de migrants avec «l'objectif évidemment de commettre des attentats terroristes», a-t-elle affirmé, en français, avant d'ajouter qu'un tel scénario s'était «réalisé à Paris.»