Environ un millier de réfugiés en provenance d'Autriche sont entrés en Allemagne lundi, malgré la décision surprise de Berlin de rétablir les contrôles à ses frontières dimanche.

Mis à jour le 14 sept. 2015
AGENCE FRANCE-PRESSE

Des centaines de migrants et de réfugiés continuent d'arriver en Allemagne, à un rythme toutefois moins important depuis la réintroduction des contrôles dimanche, a déclaré à l'AFP un porte-parole de la police, Rainer Scharf, dans la ville bavaroise de Freilassing.

«Le département de la police fédérale de Rosenheim a enregistré l'arrivée d'environ 1000 personnes depuis minuit», a-t-il précisé lundi soir. Rosenheim est une ville située en Bavière, région frontalière de l'Autriche et principale porte d'entrée des migrants en Allemagne.

Dimanche, Berlin a rétabli de façon «provisoire» les contrôles à ses frontières après avoir fait face à un nouvel afflux massif de migrants, principalement en Bavière.

Point d'entrée dans l'«Eldorado» allemand des demandeurs d'asile fuyant guerres et persécutions, la ville de Munich a ainsi vu arriver en train près de 63 000 migrants depuis le 31 août, dont 20000 au cours des deux derniers week-ends.

Selon M. Scharf, la majorité de ses migrants viennent du Moyen-Orient, via la Turquie, la Grèce, les Balkans, la Hongrie et l'Autriche.

«Jusqu'à présent tous ont été conduits à Munich», a-t-il précisé.

«Désormais nous effectuons une sorte de pré-enregistrement, en prenant le nom des personnes et ainsi de suite. Après ils sont installés dans des bus et peuvent être conduits dans toute l'Allemagne», a-t-il souligné.

Toutefois selon le porte-parole de la chancellerie, Steffen Seibert, l'Allemagne «ne ferme pas» ses frontières aux demandeurs d'asile et à ceux réclamant le statut de réfugiés, assurant que Berlin souhaite remettre de l'ordre dans le processus.