(Erevan) Le parlement arménien a réélu Nikol Pachinian au poste de premier ministre lundi lors de sa première session depuis les législatives de juin, selon des images retransmises en direct à la télévision nationale.

Agence France-Presse

Dans la foulée, le président arménien Armen Sarkissian a signé un décret renouvelant M. Pachinian dans ses fonctions.

Lors des législatives, le parti du premier ministre, Contrat civil, a remporté près de 54 % des voix, un scrutin qui s’est tenu dans un climat tendu, quelques mois après la défaite militaire de l’Arménie contre son voisin azerbaïdjanais dans la guerre pour le contrôle du Nagorny Karabakh.

L’alliance électorale de l’ex-président Robert Kotcharian, le principal rival de Nikol Pachinian, avait dénoncé des fraudes et demandé à la Cour constitutionnelle d’annuler les résultats du vote, un recours rejeté par cette dernière.

M. Pachinian avait convoqué ces législatives anticipées pour asseoir sa légitimité et mettre fin à une grave crise politique déclenchée après la défaite militaire de l’automne 2020.

À l’issue d’une guerre ayant fait plus de 6500 morts, l’Arménie a dû céder à l’Azerbaïdjan d’importants territoires qu’elle contrôlait depuis près de 30 ans autour du territoire contesté du Nagorny Karabakh.

Le premier ministre, arrivé au pouvoir porté par une révolution en 2018, reste populaire du fait de la lutte qu’il a engagée contre l’élite politico-économique du pays, accusée d’être profondément corrompue et d’avoir pillé l’Arménie pendant des décennies.