(Hong Kong) Hong Kong a ouvert un hôpital de campagne de 500 lits samedi pour prendre en charge des malades de la COVID-19, au moment où la ville fait face à une nouvelle vague de contaminations.

Agence France-Presse

La place financière asiatique, autrefois un modèle en matière de gestion de l’épidémie, a vu revenir le virus en juillet.

L’hôpital ouvre au lendemain de l’annonce par la cheffe du gouvernement Carrie Lam du report des législatives à l’année prochaine. « Rien à voir avec la politique », a-t-elle assuré, invoquant des raisons sanitaires.

Plus de 2000 contaminations ont été recensées depuis début juillet-60 % des contaminations au total depuis l’arrivée de l’épidémie fin janvier.  

L’hôpital de campagne, installé dans le hall d’exposition AsiaWorld-Expo près de l’aéroport, accueillera des patients de 18 à 60 ans.

PHOTO KIN CHEUNG, ASSOCIATED PRESS

« Notre objectif est de trier les patients […] et leur fournir un traitement approprié », a expliqué le docteur Larry Lee, de l’Autorité hospitalière. Les patients instables seront envoyés vers des hôpitaux en dur, tandis que les malades stabilisés seront traités et placés sous observation dans la nouvelle installation, a-t-il précisé.

La ville a recensé 125 nouveaux cas samedi, un chiffre supérieur à 100 pour le 11e jour d’affilée. Au total, au moins 3396 personnes ont été contaminées. Le nombre de morts est passé de sept à 31 depuis début juillet.