(Pékin) La Chine a célébré mardi avec un défilé naval international les 70 ans de sa marine, une démonstration de ses fulgurants progrès militaires, marquée par la présentation d’un nouveau navire de guerre.

Agence France-Presse

C’est sous un épais brouillard que le président chinois Xi Jinping a pris place sur le pont d’un bateau, supervisant au large du port de Qingdao la parade de 32 navires et 39 avions de chasse des forces navales.

«Camarades, merci pour ne pas ménager votre peine!», a déclaré M. Xi aux membres de la marine, selon des images de la télévision publique CCTV. « Nous sommes au service du peuple!», lui ont-ils répondu en chœur.

La Chine a profité de l’occasion pour montrer son porte-avions Liaoning (le seul actuellement en service) et ses sous-marins nucléaires. Elle a également dévoilé le Nanchang, premier d’une nouvelle flotte de grands destroyers de 10 000 tonnes.

AP

Le Liaoning était enveloppé par un épais brouillard mardi.

Des bateaux d’une dizaine de pays étrangers ont également participé au défilé, notamment de la Russie, de la Thaïlande, mais aussi de l’Inde, du Vietnam et du Japon – trois pays qui ont pourtant des différends en matière de souveraineté avec Pékin.

La frégate française Vendémiaire devait participer au défilé, mais le navire n’était finalement pas présent mardi à Qingdao.

Très modeste à sa création en 1949, la force navale de l’Armée populaire de libération (APL) – l’armée du Parti communiste chinois (PCC) et de facto celle la Chine – compte aujourd’hui quelque 230 000 militaires.  

Depuis ces dernières années, elle affirme avec davantage de fermeté les prétentions territoriales de Pékin en mer de Chine méridionale. La Chine, arguant d’une présence plus ancienne, y dispute à d’autres pays (Vietnam, Philippines, Malaisie, Bruneï) des îles et récifs.

À l’international, la marine chinoise envoie également depuis 2008 des navires au large de la Somalie et dans le golfe d’Aden, dans le cadre des efforts internationaux pour combattre la piraterie.

Xi Jinping a indiqué mardi aux délégations militaires étrangères présentes à Qingdao que son pays «restera de façon indéfectible sur la voie du développement pacifique», selon l’agence de presse officielle Chine nouvelle.