Source ID:d7cee32a8bd73507a34b87742ed53347; App Source:StoryBuilder

L'armée cubaine exprime son soutien à Nicolas Maduro

Nicolas Maduro... (Photo REUTERS)

Agrandir

Nicolas Maduro

Photo REUTERS

Agence France-Presse
La Havane

L'armée cubaine a exprimé samedi son soutien au président vénézuélien Nicolas Maduro, au moment où La Havane, alliée du pouvoir chaviste, accuse les États-Unis de préparer une « agression » contre le Venezuela.

A l'occasion de plusieurs cérémonies dans des casernes, diffusées par la télévision d'État vendredi et samedi, les membres des Forces armées révolutionnaires (FAR) ont signé des déclarations de soutien à Nicolas Maduro, lançant leurs slogans traditionnels « Hasta la victoria, siempre ! » (Jusqu'à la victoire, toujours) et « La patrie ou la mort, nous vaincrons ! »

« L'action des États-Unis, pour attaquer, envahir un pays, est une ingérence. Eux seuls (les Vénézuéliens) peuvent résoudre leurs problèmes internes », a ainsi déclaré Ignacio Ariosa, un haut-gradé militaire, lors d'une cérémonie dans une caserne à Matanza, à quelque 80 km de La Havane.  

Parmi les signataires figure aussi le vice-ministre des Forces armées, le général Joaquin Quintas Sola, 80 ans, combattant historique de la révolution de Fidel Castro en 1959.  

Des réunions similaires réunissant des travailleurs, élèves et étudiants ont eu lieu sur l'ensemble du territoire sous le slogan « Ne touchez pas au Venezuela », en soutien à un allié politique et économique important de l'île socialiste.  

Les autorités ont également lancé sur les réseaux sociaux une vaste campagne en soutien à Nicolas Maduro, contre le chef de file de l'opposition Juan Guaidó, reconnu comme président par intérim du Venezuela par une cinquantaine de pays, États-Unis en tête.  

« Le peuple cubain exprime sa solidarité avec le Venezuela, avec la révolution bolivarienne et son président légitime Nicolas Maduro, et il exige que soient respectées la souveraineté et la paix. Ne touchez pas au Venezuela », a écrit samedi sur Twitter le président Miguel Diaz-Canel.

Cuba est le plus proche allié du Venezuela. Depuis le début des années 2000, Caracas lui fournit le pétrole à prix d'ami ainsi qu'un soutien économique, tandis que La Havane offre le service de milliers de médecins, d'entraîneurs sportifs ainsi que de conseillers militaires.

Plusieurs experts évoquent également la présence de Cubains dans les plus hautes sphères de l'armée vénézuélienne.

Mercredi, Cuba a fait état de la présence, la semaine dernière d'unités militaires américaines dans les Caraïbes en vue d'une « agression » contre le Venezuela, « déguisée en intervention humanitaire ».

Un bras de fer se joue entre Nicolas Maduro et l'opposant Juan Guaidó autour de l'aide humanitaire bloquée par l'armée vénézuélienne aux frontières du pays. Juan Guaidó a assuré qu'elle y entrerait le 23 février et recrute des volontaires pour l'acheminer.  

Nicolas Maduro rejette une telle aide qu'il considère comme une première étape avant une intervention militaire américaine.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer