La première dame américaine a fait de la lutte contre l'obésité infantile son principal cheval de bataille. En parallèle de sa campagne promouvant l'activité physique chez les jeunes (Let's Move), Michelle Obama s'est attaquée à la malbouffe dans les écoles américaines appelant à servir une nourriture plus saine dans les cantines. Depuis 2012, de nouveaux standards «santé» faisant la part belle aux fruits, légumes et grains entiers et limitant sucres, sodas et corps gras sont en vigueur dans les écoles américaines. Un succès en somme. Mais pas au goût de certains élèves qui remercient désormais sur Twitter Mme Obama pour leurs lunchs «dégueu».

Publié le 25 nov. 2014
LA PRESSE

À lire sur washingtonpost.com (en anglais)