Ils sont toujours 168 millions à travailler, dont 85 millions effectuent un travail dangereux. À l'occasion de la Journée mondiale contre le travail des enfants, instaurée à l'initiative de l'Organisation Internationale du Travail (OIT), Le Nouvel Observateur nous offre un tour d'horizon des différents «métiers» occupés par ces petites mains.

LA PRESSE

À lire et à voir sur tempsreel.nouvelobs.com