Des centaines de millions de «migrants climatiques» forcés à quitter leurs terres côtières inondées. Des pénuries d'aliments. Multiplication des canicules et feux de forêt. Prolifération des conflits violents et des maladies liées à l'alimentation. Un nouveau rapport du GIEC prévoit que les changements climatiques auront des répercussions catastrophiques pour l'humanité d'ici... la fin du siècle.

Publié le 18 mars 2014
LA PRESSE

Dans une version préliminaire coulée au quotidien britannique The Independent, le rapport du Groupe d'experts international sur l'évolution du climat devant paraître seulement à la fin du mois sonne l'alarme, laissant entrevoir un tableau apocalyptique peint en grande partie par le réchauffement de la planète.

À lire sur courrierinternational.com et independent.co.uk