Source ID:e54a863bddd43f8aa907a5a590317b59; App Source:StoryBuilder

Ottawa recommande d'éviter tout voyage au Soudan

On recommande aux Canadiens qui se trouvent déjà... (PHOTO AFP)

Agrandir

On recommande aux Canadiens qui se trouvent déjà au Soudan d'éviter les endroits où se tiennent des manifestations et des grands rassemblements.

PHOTO AFP

La Presse Canadienne
Ottawa

Affaires mondiales recommande aux Canadiens d'éviter «tout voyage non essentiel» au Soudan, à la suite du coup d'État militaire qui a renversé le président en place depuis 30 ans.

L'armée a arrêté Omar el-Béchir jeudi après des mois de manifestations et de troubles; les militaires ont ensuite décrété l'état d'urgence dans ce pays d'Afrique située au sud de l'Égypte. L'état d'urgence signifie que les forces de sécurité peuvent fouiller n'importe quel bâtiment, restreindre les mouvements et les voyages, ou arrêter toute personne soupçonnée d'activités criminelles.

Affaires mondiales Canada a publié jeudi un avis de voyage mis à jour après le coup d'État, soulignant que les manifestations s'intensifiaient au Soudan et que la situation en matière de sécurité pourrait se détériorer rapidement. Ottawa rappelle que les perturbations à la circulation et aux transports sont probables dans les régions touchées, et que les routes, y compris vers l'aéroport international de Khartoum, pourraient être bloquées.

On recommande aux Canadiens qui se trouvent déjà au Soudan de limiter leurs déplacements autant que possible et d'éviter les endroits où se tiennent des manifestations et des grands rassemblements, que les militants se sont engagés à poursuivre.

Les Canadiens qui se trouveraient dans une zone de tensions sont invités à rester à l'abri jusqu'à ce qu'il soit possible de la quitter en sécurité, de disposer d'eau et de nourriture, et de s'assurer que leurs documents de voyage sont en règle, a précisé Affaires mondiales Canada dans l'avis aux voyageurs.

En raison des troubles et des incertitudes, le gouvernement a fermé l'ambassade du Canada à Khartoum.

«Les manifestations se sont intensifiées à Khartoum le 11 avril après un coup d'État militaire, indique Ottawa. La situation en matière de sécurité pourrait se détériorer rapidement.»

Le renversement par l'armée du président El-Béchir intervient quelques jours après des manifestations similaires en Algérie qui ont poussé Abdelaziz Bouteflika à abandonner la présidence. Une mise à jour de l'avis de voyage dans ce pays, publiée la semaine dernière, indique que les Canadiens doivent faire preuve d'une grande prudence face aux manifestations et aux grèves à caractère politique dans tout le pays.

La situation en matière de sécurité est «imprévisible» dans les provinces algériennes longeant le Mali, la Mauritanie, la Libye, le Niger et la Tunisie, indique Affaires mondiales.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer