Trente-sept Zambiens sont morts vendredi dans l'incendie provoqué par l'accident d'un autobus dans une localité du sud-est de la République démocratique du Congo (RDC), frontalière de la Zambie, a-t-on appris samedi auprès de plusieurs responsables locaux.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Trente-sept personnes sont mortes tandis que vingt-deux autres sont grièvement blessées dans l'accident d'un bus de transport en commun zambien» dans la ville congolaise de Mokambo, située à environ 300 km de Lubumbashi, capitale de l'ancienne province du Katanga dans le sud-est de la RDC, a déclaré à l'AFP Jean Olondo, président de la société civile locale.

Selon M. Olondo, qui affirme avoir assisté à la récupération des corps, l'autobus avait à son bord 70 passagers. Il venait de la ville zambienne de Kitwe et se dirigeait vers la province zambienne de Luapula en empruntant un raccourci par le territoire congolais : «Toutes les victimes sont zambiennes», a-t-il affirmé.

Après une «crevaison, le bus qui était en grande vitesse a fini sa course dans une termitière» avant de prendre feu, a expliqué M. Olondo.

«L'accident a eu lieu à 25 km de la cité de Mokambo sur une route en terre battue ici chez nous» en RDC, alors qu'«en territoire zambien, la route est asphaltée», a précisé un responsable local sous couvert d'anonymat, indiquant que ces genres d'accidents étaient plutôt rares.

Une autre source locale à Lubumbashi confirme le bilan, précisant que 34 corps ont été récupérés vendredi soir et trois autres samedi. Tous sont rapatriés en Zambie.