Source ID:; App Source:

Pas de publicité avec l'image de Nelson Mandela

Une femme passe devant une murale à l'effigie... (PHOTO BEN CURTIS, ARCHIVES AP)

Agrandir

Une femme passe devant une murale à l'effigie du héros de la lutte antiapartheid, Nelson Mandela, à Soweto, le 2 mai.

PHOTO BEN CURTIS, ARCHIVES AP

Agence France-Presse
HONG KONG

L'Afrique du Sud a obtenu mardi à Hong Kong le retrait d'une publicité utilisant l'image de Nelson Mandela, contestant toute exploitation à des fins commerciales du héros de la lutte contre l'apartheid.

Le consulat sud-africain à Hong Kong a demandé à l'agence de voyages Zuji, filiale du site australien de réservation en ligne Webjet, de ne plus publier cet encart montrant un Mandela jubilant, poing levé, associé au mot «Freedom».

La publicité est parue mardi en première page du South China Morning Post, le grand quotidien anglophone de Hong Kong.

«Nous avons pris contact avec l'entreprise concernée, parce que l'image de Nelson Mandela ne doit jamais servir à des fins commerciales», a déclaré à l'AFP la responsable des affaires politiques du consulat sud-africain, Bryonie Guthrie.

«En Afrique du Sud, on dissuade même ses propres associations caritatives de le faire», a-t-elle ajouté.

Zuji a déclaré dans un communiqué qu'elle allait retirer immédiatement la publicité litigieuse.

Selon ce texte, «Zuji a le plus grand respect pour le défunt dirigeant sud-africain, Nelson Mandela, et voudrait présenter ses excuses pour avoir associé sa campagne de publicité à M. Mandela».

La publicité est parue mardi en première page... (PHOTO PHILIPPE LOPEZ, AFP) - image 2.0

Agrandir

La publicité est parue mardi en première page du South China Morning Post, le grand quotidien anglophone de Hong Kong.

PHOTO PHILIPPE LOPEZ, AFP

La Fondation Nelson Mandela, une organisation caritative créée par le Nobel de la Paix, a déposé une vingtaine de marques.

Malgré cela, même les proches du premier président noir de l'Afrique du Sud, décédé le 5 décembre dernier, tentent de faire fructifier le prestige d'un nom qui est aussi le leur.

Une de ses filles a lancé une gamme de vins prestigieux, d'autres membres de la famille commercialisent des vêtements, et l'aîné de ses petits-fils avait transféré en 2011 les corps de trois enfants de Mandela vers le village de Mvezo, dont il est le chef, dans l'espoir d'en faire un site touristique. Saisie par le reste de la famille, la justice a ordonné le retour des corps.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer