terroriste dans le sud de < ALGER (AP) -- Onze gendarmes appartenant au groupement des gardes frontières (GGF) ont été tués mercredi en début de matinée par un groupe armée islamiste faisant partie d'Al-Qaida au Maghreb Islamiste (AQMI) dans la localité de Tinzaouatine, à la frontière algéro-malienne, a appris l'Associated Press de sources proche du commandement national de gendarmerie.

ASSOCIATED PRESS

terroriste dans le sud de < ALGER (AP) -- Onze gendarmes appartenant au groupement des gardes frontières (GGF) ont été tués mercredi en début de matinée par un groupe armée islamiste faisant partie d'Al-Qaida au Maghreb Islamiste (AQMI) dans la localité de Tinzaouatine, à la frontière algéro-malienne, a appris l'Associated Press de sources proche du commandement national de gendarmerie.

Les gendarmes, dont un officier, étaient en patrouille à bord de trois véhicules 4x4 quand ils ont été surpris par les membres du groupe armé embusqués derrière un rocher. Ils ont été attaqués au mortier et à la grenade, selon l'entourage du préfet de Tamanrasset, département dont relève la localité de Tinzaouatine, à l'extrême sud de l'Algérie.

Aucun des gendarmes n'a survécu à l'attaque, ajoute cette même source qui indique par ailleurs que les membres du groupe armé ont pu récupérer des armes, des munitions et du matériel de communication, avant de mettre le feu aux trois véhicules de la patrouille.

Cette embuscade terroriste, la plus meurtrière depuis le début de l'année 2010, survient douze mois presque jour pour jour après celle qui avait coûté la vie en juin 2009 à 15 gendarmes, dans la région de Bordj Bouarraridj (230km à l'est d'Alger).

Mardi, le chef de l'état-major de l'armée algérienne a réaffirmé, en présence du président Abdelaziz Bouteflika, «la détermination» de l'institution militaire à éradiquer le terrorisme.