(Paris) Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de COVID-19 dans le monde.

Publié le 24 janvier
Agence France-Presse

Fin de la « phase aiguë de la pandémie » en 2022 (OMS)

Il est possible de mettre fin à la phase aiguë de la pandémie cette année, affirme le directeur général de l’OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus, même si la COVID-19 provoque un décès toutes les 12 secondes dans le monde.

« Nous pouvons mettre fin à la phase aiguë de la pandémie cette année-nous pouvons mettre fin à la COVID-19 en tant qu’urgence sanitaire mondiale », le niveau d’alerte le plus élevé de l’OMS, a-t-il dit.  

Toutefois, « il est dangereux de supposer que (le variant très contagieux) Omicron sera le dernier variant ou de parler de fin de partie », car les conditions sont « idéales » actuellement dans le monde pour que d’autres variants émergent, y compris des variants plus transmissibles et plus virulents.

JO : 72 cas de COVID-19 parmi les participants

Quelque 72 participants ont fait l’objet d’un test de dépistage positif au coronavirus depuis leur arrivée en Chine, selon les organisateurs des Jeux olympiques qui commencent dans une dizaine de jours.  

Pour limiter les risques de contamination, les athlètes et autres participants aux Jeux d’hiver doivent rester à l’intérieur d’une bulle sanitaire.  

La ville de Xi’an, dans le nord de la Chine, a été par ailleurs déconfinée lundi après un mois d’isolement. Il s’agissait du plus long confinement imposé en Chine depuis la mise en quarantaine de la métropole de Wuhan, épicentre de la pandémie, de janvier à avril 2020.  

France : passeport vaccinal obligatoire

L’obligation du passeport vaccinal est entrée en vigueur lundi en France pour les personnes de plus de 16 ans souhaitant se rendre au restaurant ou prendre le train.

La France est actuellement le pays d’Europe, hors micro-États, avec l’incidence la plus élevée (3733 cas pour 100 000 habitants ces sept derniers jours, selon un comptage AFP.

Désormais, un test négatif ne suffit plus, sauf pour accéder aux hôpitaux : il faut justifier pour les plus de 16 ans d’un statut vaccinal contre la COVID-19.

Le Conseil constitutionnel a validé vendredi la plupart des dispositions du projet de loi, adopté le 16 janvier par le Parlement après des débats houleux, sauf — en pleine campagne présidentielle — la possibilité d’exiger un passeport sanitaire lors d’assemblées électorales.

Parallèlement, la Cour de justice de la République a classé sans suite près de 20 000 plaintes « types » déposées contre plusieurs membres du gouvernement pour dénoncer le passeport sanitaire et la promotion de la vaccination contre la COVID-19, a annoncé lundi le procureur général près la Cour de cassation.

Angleterre : fin de dépistage obligatoire pour les voyageurs vaccinés

Le gouvernement britannique a annoncé lundi qu’il allait lever l’obligation d’effectuer un dépistage de la COVID-19 pour les voyageurs entièrement vaccinés arrivant en Angleterre.

« Ce que nous faisons pour les voyages, c’est de montrer que ce pays est ouvert aux affaires, ouvert aux voyageurs », a déclaré le premier ministre Boris Johnson.

La mesure prendra effet le 11 février. Jusqu’à présent, les voyageurs vaccinés doivent réserver un test (antigénique ou PCR) de la COVID-19 à réaliser après leur arrivée tandis que ceux qui ne sont pas entièrement vaccinés doivent faire un test avant leur départ, deux tests après leur arrivée et doivent s’isoler 10 jours.

Près de 5,6 millions de morts

La pandémie de COVID-19 a fait au moins 5 593 747 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi lundi par l’AFP à partir de sources officielles.  

En valeur absolue, les pays qui ont enregistré le plus de morts depuis janvier 2020 sont les États-Unis avec 866 540 décès pour 70 700 678 cas, le Brésil (623 097 décès, 24 044 255 cas), l’Inde (489 848 décès, 39 543 328 cas), et la Russie (326 112 décès, 11 173 300 cas).