(Paris) Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de COVID-19 dans le monde.

Publié le 23 déc. 2021
Agence France-Presse

Plus de 90 000 cas en 24 heures en France, record absolu

Les contaminations par la COVID-19 ont dépassé les 90 000 nouveaux cas enregistrés en 24 heures en France, un seuil jamais atteint et un record absolu dans ce pays depuis le début de l’épidémie en mars 2020, selon les chiffres donnés jeudi par Santé publique France.  

91 608 nouveaux cas ont été enregistrés, sous l’effet de la cinquième vague et tandis que le variant Omicron s’y répand.

Près de 120 000 cas au Royaume-Uni

Le Royaume-Uni a enregistré jeudi près de 120 000 cas supplémentaires de COVID-19, un nouveau record, tandis que la flambée des contaminations due au variant Omicron entraîne de nouvelles restrictions dans certaines régions.

Chaque nation constitutive de ce pays est compétente concernant les questions sanitaires. Pour l’instant, le Pays de Galles, l’Irlande du Nord et l’Écosse ont annoncé des durcissements des restrictions. Dernières en date : le gouvernement écossais a ordonné la fermeture des boîtes de nuit à partir de lundi.

La Chine confine 13 millions d’habitants

Les 13 millions d’habitants de la ville de Xi’an, dans le nord de la Chine, ont entamé un confinement à domicile, les autorités voulant contenir un foyer épidémique de COVID-19 à six semaines des JO d’hiver de Pékin.

Retour du masque à l’extérieur

Après l’Espagne, qui a rétabli le port du masque obligatoire à l’extérieur, la Grèce a annoncé que le port du masque serait obligatoire en intérieur comme à l’extérieur pendant les fêtes de fin d’année.

Le gouvernement italien a lui aussi annoncé jeudi soir que le port du masque chirurgical à l’extérieur allait devenir obligatoire dans toute l’Italie, sans préciser à partir de quelle date.  

Il a ajouté que le masque assurant une protection supérieure, le FFP2, deviendrait obligatoire pour se rendre au cinéma, au théâtre, aux évènements sportifs ou dans les transports publics, bus, cars, avions ou navires.

La justice espagnole autorise le couvre-feu en Catalogne

La justice espagnole a autorisé l’instauration d’un couvre-feu nocturne dans la plus grande partie de la région de Catalogne (nord-est) afin de freiner l’explosion des cas.

Vaccin obligatoire en Équateur

L’Équateur a rendu la vaccination contre la COVID-19 obligatoire sur son territoire pour faire face à la présence d’Omicron.

Omicron : risque d’hospitalisation réduit

Les patients contaminés par le variant Omicron du coronavirus présentent un risque nettement moins élevé, jusqu’à 70 %, d’être hospitalisés par rapport au variant Delta, selon une analyse de l’agence de sécurité sanitaire britannique.

La pilule de Merck autorisée aux États-Unis

La pilule contre la COVID-19 du laboratoire Merck, destinée aux adultes à hauts risques, a été autorisée d’urgence par l’Agence américaine du médicament, au lendemain de l’autorisation d’une pilule similaire mise au point par Pfizer.

Lituanie : passeport COVID-19 obligatoire pour les députés

Le Parlement lituanien a voté une loi qui rend obligatoire à partir de janvier le laissez-passer COVID-19 pour les députés.

Le Danemark va demander un test négatif aux voyageurs

Le Danemark a annoncé que les voyageurs entrant sur son territoire devraient fournir un test de la COVID-19 négatif, même s’ils sont vaccinés.

Omicron : AstraZeneca veut rassurer sur son vaccin

Le laboratoire pharmaceutique Astrazeneca a affirmé qu’une troisième dose de son vaccin augmentait « significativement » le niveau d’anticorps contre le variant Omicron, citant une étude clinique.

Ce géant anglo-suédois a annoncé parallèlement que son cocktail d’anticorps à longue action Evusheld pour la prévention de la COVID-19 conservait « son activité de neutralisation contre le variant Omicron », d’après deux études.

Guadeloupe : des manifestants dans l’hémicycle du Conseil régional

Des manifestants du collectif antipass sanitaire ont fait irruption dans l’hémicycle du Conseil régional de la Guadeloupe à Basse-Terre (Antilles françaises), brisant des vitres et d’autres objets.

Plus de 5,37 millions de morts

La pandémie a fait au moins 5 376 527 morts dans le monde depuis fin 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles jeudi en milieu de journée.

En valeur absolue, les pays qui ont enregistré le plus de morts depuis janvier 2020 sont les États-Unis (812 069), le Brésil (618 091), l’Inde (478 759) et la Russie (301 271).

L’Organisation mondiale de la santé estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée à la COVID-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement recensé.