(Paris) La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 5 173 915 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles jeudi à 6 h.  

Agence France-Presse

Depuis le début de l’épidémie, 258 929 020 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués. La grande majorité des malades guérissent, mais une part encore mal évaluée conserve des symptômes pendant des semaines, voire des mois.  

Les chiffres se fondent sur les bilans communiqués quotidiennement par les autorités sanitaires de chaque pays. Ils excluent les révisions réalisées a posteriori par certains organismes statistiques, qui concluent à un nombre bien plus important de morts.  

L’OMS estime même, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée à la COVID-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement recensé.  

Une part importante des cas les moins graves ou asymptomatiques reste aussi non détectée malgré l’intensification du dépistage dans de nombreux pays.  

Sur la journée de mercredi, 8865 nouveaux décès et 626 666 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont les États-Unis avec 1788 nouveaux morts, la Russie (1238) et l’Ukraine (628).  

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 775 397 décès pour 48 091 937 cas recensés, selon le comptage de l’université Johns Hopkins.  

Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 613 339 morts et 22 043 112 cas, l’Inde avec 466 980 morts (34 544 882 cas), le Mexique avec 293 186 morts (3 872 263 cas), et la Russie avec 269 057 morts (9 468 189 cas).  

Parmi les pays les plus durement touchés, le Pérou est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 609 décès pour 100 000 habitants, suivi par la Bulgarie (398), la Bosnie (378), le Monténégro (361), la Macédoine du Nord (359), la Hongrie (347) et la République tchèque (304).  

L’Amérique latine et les Caraïbes totalisaient jeudi à 6 h 1 536 984 décès pour 46 537 071 cas, l’Europe 1 500 157 décès (82 374 912 cas), l’Asie 892 783 décès (56 984 911 cas), les États-Unis et le Canada 804 977 décès (49 866 883 cas), l’Afrique 222 030 décès (8 616 303 cas), le Moyen-Orient 213 734 décès (14 249 368 cas), et l’Océanie 3250 décès (299 572 cas).  

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l’AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).  

En raison de corrections apportées par les autorités ou de publications tardives des données, les chiffres d’augmentation sur 24h peuvent ne pas correspondre exactement à ceux publiés la veille.  

Le point sur la pandémie

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de COVID-19 dans le monde.

Europe : vaccin Pfizer approuvé pour les 5-11 ans

Le vaccin de Pfizer contre la COVID-19 a été approuvé pour les enfants de 5 à 11 ans par le régulateur européen du médicament, a annoncé jeudi l’Agence européenne des médicaments (EMA).

Afrique du Sud : nouveau variant

Un nouveau variant de la COVID-19, dit B.1.1529, potentiellement très contagieux et aux mutations multiples, a été détecté en Afrique du Sud, qui voit les signes d’une nouvelle vague.

À ce stade, les scientifiques sud-africains ne sont pas certains de l’efficacité des vaccins existants contre ce nouveau variant.

De nouvelles mesures en France

Face au rebond épidémique, la France a annoncé jeudi un renforcement des mesures pour la vaccination et le passeport sanitaire, sans envisager à ce stade « ni confinement ni couvre-feu ».

La dose de rappel de vaccin anti-COVID-19, actuellement accessible aux plus de 65 ans, sera ouverte à tous les adultes dès samedi.

À compter du 15 janvier 2022, en l’absence de rappel, le passeport sanitaire sera invalide sept mois après la dernière injection. Quant à la durée de validité des tests négatifs, ouvrant droit au passeport, elle sera ramenée à 24 heures (au lieu de 72 heures).

En raison de la reprise de la pandémie en France, le Maroc va suspendre à partir de vendredi soir les vols réguliers entre les deux pays.

Recommandations européennes

La Commission européenne a recommandé jeudi aux 27 pays de l’UE d’administrer une dose de rappel au plus tard neuf mois après une première vaccination complète pour conserver la validité du passeport sanitaire européen.

Afrique : un soignant sur 4 complètement vacciné

Seulement 27 % des professionnels de santé, soit environ un sur quatre, ont été entièrement vaccinés en Afrique contre la COVID-19, a estimé jeudi l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Allemagne : Merkel appelle à des « restrictions supplémentaires

La chancelière sortante Angela Merkel a exhorté jeudi le gouvernement allemand en cours de formation à durcir rapidement les mesures de lutte contre la flambée des infections alors que le pays a franchi la barre des 100 000 décès liés au virus.

République tchèque : marchés de Noël et boîtes de nuit fermés

Le gouvernement tchèque a décrété jeudi une période d’état d’urgence de trente jours, avec fermeture notamment des marchés de Noël et des boîtes de nuit.

Belgique : le rebond dépasse les prévisions « les plus pessimistes »

L’augmentation des contaminations et des hospitalisations liées à la COVID-19 en Belgique est « supérieure aux courbes les plus pessimistes » des experts, a annoncé jeudi le premier ministre Alexander De Croo, qui réunira en urgence vendredi matin les chefs des exécutifs des entités fédérées pour décider de nouvelles mesures.

Les contaminations en rythme quotidien ont battu lundi un record en Belgique avec 23 621 nouvelles infections selon l’institut de santé publique Sciensano.

Plus de 5,17 millions de morts

La pandémie provoquée par le coronavirus a fait au moins 5 173 915 morts dans le monde depuis fin 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles jeudi à 6 h.

Les États-Unis sont le pays le plus endeuillé, avec 775 397 décès, devant le Brésil (613 339), l’Inde (466 980), le Mexique (293 186) et la Russie (269 057 décès).

En Europe, la COVID-19 a causé la mort de plus de 1,5 million de personnes, selon le comptage de l’AFP.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée à la COVID-19, que le bilan de la pandémie dans le monde pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui calculé à partir des chiffres officiels.