(Paris) « La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 4 952 390 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mardi à 6 h HAE.

Agence France-Presse

Plus de 243 972 710 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie. La grande majorité des malades guérissent, mais une part encore mal évaluée conserve des symptômes pendant des semaines, voire des mois.

Les chiffres se fondent sur les bilans communiqués quotidiennement par les autorités sanitaires de chaque pays. Ils excluent les révisions réalisées a posteriori par certains organismes statistiques, qui concluent à un nombre bien plus important de morts.

L’OMS estime même, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée à la COVID-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement recensé. Une part importante des cas les moins graves ou asymptomatiques reste aussi non détectée malgré l’intensification du dépistage dans de nombreux pays.

Sur la journée de lundi, 6087 nouveaux décès et 385 676 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont les États-Unis avec 1371 nouveaux morts, la Russie (1106) et l’Ukraine (734).

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 737 316 décès pour 45 545 583 cas recensés, selon le comptage de l’université Johns Hopkins.

Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 605 804 morts et 21 735 560 cas, l’Inde avec 455 068 morts (34 202 202 cas), le Mexique avec 286 496 morts (3 784 448 cas), et la Russie avec 232 775 morts (8 316 019 cas).

Parmi les pays les plus durement touchés, le Pérou est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 607 décès pour 100 000 habitants, suivi par la Bosnie (347), la Macédoine du Nord (339), la Bulgarie (332), le Monténégro (330) et la Hongrie (316).

L’Amérique latine et les Caraïbes totalisaient mardi à 6 h HAE 1 515 695 décès pour 45 754 384 cas, l’Europe 1 379 401 décès (72 857 142 cas), l’Asie 864 488 décès (55 552 795 cas), les États-Unis et le Canada 766 071 décès (47 244 449 cas), l’Afrique 217 101 décès (8 474 562 cas), le Moyen-Orient 206 950 décès (13 843 796 cas), et l’Océanie 2684 décès (245 582 cas).

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l’AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). En raison de corrections apportées par les autorités ou de publications tardives des données, les chiffres d’augmentation sur 24h peuvent ne pas correspondre exactement à ceux publiés la veille.

Le point sur la pandémie dans le monde

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de COVID-19 dans le monde.

La pandémie loin d’être terminée (OMS)

La pandémie est « loin d’être terminée », a affirmé mardi le comité d’urgence de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), appelant les pays à reconnaître tous les vaccins homologués par l’agence.

La pandémie repart à la hausse en Europe

Alors que la pandémie stagnait en Europe depuis début août, la région connaît depuis début octobre un rebond épidémique tant en nombre de cas que de décès, selon un comptage de l’AFP à partir de bilans officiels.

Durant les sept derniers jours, quelque 1 672 000 cas ont été enregistrés dans la région, 18 % de plus que la semaine précédente.

Quelque 3120 décès quotidiens ont été enregistrés en moyenne sur la semaine écoulée, en augmentation de 16 % sur une semaine. Plus d’un tiers des décès recensés en Europe le sont actuellement en Russie (1051 morts en moyenne chaque jour), suivie par l’Ukraine (485) et la Roumanie (420).

Chine : la ville de Lanzhou confinée

Les autorités chinoises ont imposé mardi un confinement à la ville de Lanzhou (nord-ouest) et ses quatre millions d’habitants, en raison d’un rebond des cas, à une centaine de jours des Jeux olympiques d’hiver de Pékin.

Hong Kong durcit les restrictions d’entrée

Hong Kong va encore durcir ses restrictions d’entrée, déjà parmi les plus strictes du monde, pour s’aligner avec la Chine, a annoncé mardi la dirigeante du territoire, Carrie Lam.

États-Unis : examen du vaccin de Pfizer pour les 5 à 11 ans

Des experts américains doivent examiner mardi le vaccin de Pfizer pour les 5 à 11 ans et, sauf surprise, ouvrir la voie à la vaccination très prochaine de quelque 28 millions d’enfants aux États-Unis.

Troisième dose en Italie, Suisse et Argentine

La troisième dose de vaccin sera ouverte à tous en Italie à partir de janvier, a déclaré mardi le vice-ministre de la Santé Pierpaolo Sileri.

En Suisse, l’agence du médicament a donné mardi son autorisation pour une vaccination de rappel pour les personnes vulnérables, avec Pfizer/BioNTech et Moderna.

L’Argentine lancera en décembre sa campagne de troisième dose, en commençant par le personnel de santé et les personnes vulnérables, a annoncé mardi la ministre de la Santé.

Médicament Merck : Paris commande 50 000 doses

La France a commandé 50 000 doses de la pilule anti-COVID-19 19 du laboratoire américain Merck, a annoncé mardi le ministère de la Santé, alors que les autorités sanitaires européennes examinent ce traitement qui pourrait être crucial dans la lutte contre l’épidémie.

Réseaux sociaux : demande de suspension des comptes de Bolsonaro

Des sénateurs brésiliens ont demandé mardi à la Cour suprême et au parquet la suspension « jusqu’à nouvel ordre » des comptes du président Jair Bolsonaro sur Facebook, Twitter et Instagram, après la publication par ce dernier de fausses informations sur la COVID-19.

Cambodge : réouverture aux touristes étrangers

Le Cambodge a annoncé mardi la réouverture d’une partie du pays à partir du 30 novembre aux voyageurs ayant reçu deux doses de vaccin.

Plus de 4,95 millions de morts

La pandémie a fait au moins 4 952 390 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mardi à 6 h HAE.

Les États-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 737 316 morts, suivis du Brésil (605 804), de l’Inde (455 068), du Mexique (286 496) et de la Russie (232 775).

Ces chiffres se fondent sur les bilans officiels quotidiens de chaque pays, excluant les révisions à la hausse réalisées a posteriori par certains organismes statistiques. En prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée à la COVID-19, l’OMS estime que le bilan global de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé.