(Paris) La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 4 190 383 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles jeudi à 6 h.  

Agence France-Presse

Plus de 195 893 120 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie. La grande majorité des malades guérissent, mais une part encore mal évaluée conserve des symptômes pendant des semaines, voire des mois.  

Les chiffres se fondent sur les bilans communiqués quotidiennement par les autorités sanitaires de chaque pays. Ils excluent les révisions réalisées a posteriori par certains organismes statistiques, qui concluent à un nombre bien plus important de morts.  

L’OMS estime même, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée à la COVID-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement recensé.  

Une part importante des cas les moins graves ou asymptomatiques reste aussi non détectée malgré l’intensification du dépistage dans de nombreux pays.  

Sur la journée de mercredi, 10 196 nouveaux décès et 636 379 nouveaux cas ont été recensés dans le monde.  

Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont l’Indonésie avec 1824 nouveaux morts, le Brésil (1344) et la Russie (799).  

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 611 801 décès pour 34 672 829 cas recensés, selon le comptage de l’université Johns Hopkins.  

Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 553 179 morts et 19 797 086 cas, l’Inde avec 422 662 morts (31 528 114 cas), le Mexique avec 239 616 morts (2 790 874 cas), et le Pérou avec 196 138 morts (2 107 873 cas).  

Parmi les pays les plus durement touchés, le Pérou est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 595 décès pour 100 000 habitants, suivi par la Hongrie (311), la Bosnie (295), la République tchèque (284) et la Macédoine du Nord (264).  

L’Amérique latine et les Caraïbes totalisaient, jeudi à 6 h, 1 366 132 décès pour 40 530 874 cas, l’Europe 1 198 999 décès (57 995 186 cas), l’Asie 658 913 décès (44 245 603 cas), les États-Unis et le Canada 638 368 décès (36 101 068 cas), l’Afrique 167 407 décès (6 587 377 cas), le Moyen-Orient 159 207 décès (10 353 134 cas), et l’Océanie 1357 décès (79 880 cas).  

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l’AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).  

En raison de corrections apportées par les autorités ou de publications tardives des données, les chiffres d’augmentation sur 24h peuvent ne pas correspondre exactement à ceux publiés la veille.  

Le point sur la pandémie dans le monde

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de COVID-19 dans le monde.

Quatre milliards de doses administrées dans le monde

Plus de quatre milliards de doses de vaccins anti-COVID-19 ont été administrées dans le monde, selon un comptage de l’AFP réalisé jeudi à 5 h à partir de sources officielles.

Quatre doses sur dix (1,6 milliard) l’ont été en Chine. L’Inde (451 millions) et les États-Unis (343 millions) complètent le podium en valeur absolue.

Mais rapporté à la population, les Émirats arabes unis, qui ont administré 168 doses (premières et deuxièmes) pour 100 habitants, sont en tête. L’Uruguay (137) et Bahreïn (134) se classent deuxième et troisième.

Le variant Delta se propage en Chine

La dernière flambée, limitée, de COVID-19 en Chine s’étend désormais à plusieurs provinces, y compris à Pékin, ont annoncé jeudi les autorités, confrontées à la propagation de la souche Delta.

La contagion a touché 171 personnes dans la province du Jiangsu, limitrophe de Shanghai, et a gagné au moins quatre autres provinces.

La majorité des personnes contaminées avaient déjà été vaccinées, selon les autorités du Jiangsu, soulevant des inquiétudes quant à l’efficacité des vaccins chinois contre ce variant.

AstraZeneca : 1 milliard de dollars engrangés au 1er semestre

Le laboratoire pharmaceutique AstraZeneca a annoncé jeudi que les ventes de son vaccin contre la COVID-19 avaient atteint 1,17 milliard de dollars au cours du premier semestre, et relevé ses prévisions.

Ce chiffre correspond à la livraison d’environ 319 millions de doses dans le monde, que le groupe vend à prix coûtant sans profit.

Recherche : financements sous-dimensionnés en France

Les financements accordés à la recherche publique en France pour lutter contre la pandémie ont été « nettement en retrait » par rapport à d’autres pays et « trop dispersés pour répondre aux enjeux de la crise », a estimé jeudi la Cour des comptes.

Entre janvier 2020 et mars 2021, « le montant total des ressources affectées à la recherche publique française sur la COVID-19 s’élève à 530,17 millions d’euros, fonds européens compris, alors que l’Allemagne a mis environ 1,5 milliard d’euros sur la table, et le Royaume-Uni 1,3 milliard.

Airbus voit son activité redécoller

En dépit de la crise sanitaire qui continue de frapper le secteur aérien, l’avionneur européen Airbus a publié jeudi un bénéfice net de 2,2 milliards d’euros après deux semestres dans le rouge, à la faveur d’importantes livraisons d’avions comparées à 2020.

Retour dans le vert également pour le géant français de l’hôtellerie Accor qui a publié un bénéfice net de 67 millions d’euros au titre du premier semestre, après une perte nette de 1,51 milliard d’euros un an plus tôt.

Nicaragua : 24 ONG dissoutes

Le Parlement du Nicaragua a retiré le statut juridique de 24 organisations de la société civile, la plupart dans le domaine médical, les accusant d’enfreindre la réglementation, mais ces entités dénoncent des représailles pour leurs critiques sur la gestion de l’épidémie.

Plus de 4,19 millions de morts

La pandémie a fait au moins 4 190 383 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles jeudi à 6 h.

Les États-Unis sont le pays ayant enregistré le plus de décès (611 801), devant le Brésil (553 179), l’Inde (422 662), le Mexique (239 616) et le Pérou (196 138).

L’OMS estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée à la COVID-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui qui est officiellement établi.